Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Climat – Environnement DOSSIER : Les crues en Ile-de-France

Crue de la Seine : l'activité économique du fleuve paralysée dans Paris intra-muros

lundi 29 janvier 2018 à 19:31 Par Tommy Cattaneo, France Bleu Paris

Depuis le 22 janvier, l'activité fluviale sur la Seine dans Paris est à l'arrêt. La navigation est interdite à cause de la crue. Et cela a des conséquences sur les nombreuses entreprises dont l'activité dépend directement du fleuve.

Aucun bateau-mouche ne circule sur la Seine depuis le 22 janvier.
Aucun bateau-mouche ne circule sur la Seine depuis le 22 janvier. © Radio France - Tommy Cattaneo.

Paris, France

Le niveau de la Seine est toujours très haut, avec un pic atteint ce lundi à 5,85 mètres au Pont d'Austerlitz. On sait que la décrue sera lente. Les professionnels dont l'activité dépend du fleuve n'ont donc pas d'autre choix que d'attendre. Ce qui est sûr, c'est que cet épisode de crue est une perte sèche dans leur trésorerie.

Bateaux-mouches à l'arrêt et touristes qui restent à quai

Près du Pont d'Iéna, à deux pas de la Tour Eiffel, impossible de descendre sur le quai pour embarquer sur les célèbres bateaux-mouches. Ils sont tous alignés, solidement amarrés, et désespérément vides. Les embarcations sont bloquées, impossible de passer sous les ponts avec le niveau de l'eau. "C'est dommage", confie Jom, venu d'Angleterre avec sa femme et son bébé pour passer quelques jours à Paris. "On avait pris des tickets pour visiter la Tour Eiffel et pour une croisière sur la Seine. Mais comme le fleuve est trop haut, ce n'est pas possible. On est un peu déçu, mais bon c'est pas grave"

"On évalue les pertes à 100 000 euros par jour" - Charlotte Bruel, PDG de la Compagnie des Bateaux-Mouches.

Un peu plus loin, près du Zouave du pont de l'Alma, Charlotte Bruel guette le niveau de l'eau. "Il n'y a rien d'autre à faire", confie la patronne de la Compagnie des Bateaux-Mouches. "Mes 15 bateaux sont à l'arrêt, et quand je ne travaille pas je ne gagne pas d'argent. Pour l'instant les pertes sont difficiles à chiffrer, mais c'est de l'ordre de 100 000 euros par jour.

Selon Charlotte Bruel, la patronne de la Compagnie des bateaux-mouches, la décrue n'est pas synonyme de reprise de l'activité. - Radio France
Selon Charlotte Bruel, la patronne de la Compagnie des bateaux-mouches, la décrue n'est pas synonyme de reprise de l'activité. © Radio France - Tommy Cattaneo.

Cet épisode crue a mis 250 personnes au chômage technique rien que pour la Compagnie des bateaux-mouches. Selon le comité des armateurs fluviaux, qui regroupe les entreprises de transport fluvial en France, le préjudice de la crue de juin 2016 avait avoisiné les 100 millions d'euros rien que pour le secteur touristique.

Pas d'activité pour les cimentiers installés en bord de Seine

Les employés du cimentier Cemex ne peuvent pas travailler non plus. La crue et les inondations paralysent presque totalement les activités de l'entreprise. "Nos carrières en Seine-et-Marne et en Normandie sont inondées, et comme la navigation est interdite, les neufs ports situés dans Paris intra-muros sont à l'arrêt", explique Bruno Huvelin, directeur de Cemex Granulat en Île-de-France. Sans matière première, impossible de produire du ciment ou du béton dans les usines de production du bord de Seine.

Le port de Cemex près du pont de Grenelle est fermé jusqu'à nouvel ordre. - Radio France
Le port de Cemex près du pont de Grenelle est fermé jusqu'à nouvel ordre. © Radio France - Tommy Cattaneo.

"En juin 2016, certains de nos sites avaient été inondés, même des bureaux. Il y avait aussi eu des dégâts sur des engins. Au total, à peu près 300 000 euros de travaux et de perte d'exploitation pour le groupe." Une fois la décrue amorcée, il faudra entre deux et trois semaines à Cemex pour fonctionner de nouveau normalement.