Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Les crues en Ile-de-France

Crues à Paris : des sous-sols encore inondables

mardi 30 janvier 2018 à 19:40 Par Marion Aquilina, France Bleu Paris

Suite à la crue de la Seine, les nappes phréatiques sont aujourd'hui gorgées d'eau. Cela engendre des infiltrations dans les sous-sols. Des caves de particuliers peuvent être touchées mais aussi les réseaux d'électricité. À Ivry-sur-Seine, un tronçon de chauffage urbain a été coupé ce mardi.

Carte à jour des sous-sols potentiellement inondés (Capture d'écran du site www.paris.fr)
Carte à jour des sous-sols potentiellement inondés (Capture d'écran du site www.paris.fr)

Île-de-France, France

Même si une décrue a été annoncée, nos caves peuvent encore être inondées. La faute aux nappes phréatiques ! Celles qui se trouvent le long de la Seine et dans un périmètre un peu plus large, sont gorgées d'eau. Ensuite, l'eau remonte et cela crée des infiltrations. 

39 sites surveillés en Île-de-France

Le réseau de chaleur de Paris, la Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain, a dû couper ce mardi 30 janvier 2018 un premier tronçon de chauffage urbain à Ivry-sur-Seine. Séverine Goujon est la responsable de la communication de la CPCU : "Le réseau a eu un point de fragilité, a été menacé d'inondation et donc nous avons interrompu la fourniture de chaleur aux bâtiments raccordés au tronçon impacté".

En l’occurrence, il s'agissait d'un bâtiment France Télécom, d'un syndicat de gestion d'immeubles de bureaux et d'un dépôt d’œuvres d'art de la ville de Paris. D'une manière générale, la cellule de crise de vigilance à la crue est maintenue jusqu'à la fin de semaine. Par conséquent, la maire de Paris appelle les Franciliens à rester vigilants.

"Contrairement à la crue de 2016, là les nappes sont beaucoup plus gorgées d'eau"

Pour vérifier si votre sous-sol est inondable, la mairie de Paris a mis à disposition une carte interactive sur son site internet. Anne Hidalgo tient à rassurer les Parisiens : "Ça ne veut pas dire que toutes les caves vont être inondées mais ça permet de montrer les points sensibles aux remontées d'eau des nappes phréatiques." La maire de Paris a également précisé que la situation n'était pas comme en 2016, "là les nappes sont beaucoup plus gorgées d'eau".

Au 30 janvier 2018, certaines adresses présentent des sous-sols potentiellement inondés (Capture écran site internet paris.fr) - Aucun(e)
Au 30 janvier 2018, certaines adresses présentent des sous-sols potentiellement inondés (Capture écran site internet paris.fr)

>>> À consulter également si besoin : le site Vigicrues.