Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Les crues en Ile-de-France

Crues à Paris : le pic a été atteint pour la Seine

lundi 29 janvier 2018 à 8:14 - Mis à jour le lundi 29 janvier 2018 à 9:02 Par Martine Bréson, France Bleu Paris

Le pic de la crue de la Seine a été atteint. A 7h ce lundi, le niveau était à 5,88 mètres à Austerlitz, indique Vigicrues. En fin de semaine dernière l'organisme de surveillance avait annoncé un pic au-dessus de 6 mètres, il a revu ses prévisions à la baisse. En région parisienne, on reste mobilisé.

Seine en crue (janvier 2018)
Seine en crue (janvier 2018) © Maxppp - Luc Nobout

Paris, Île-de-France, France

La Seine a atteint son pic de crue lundi mais il a été plus bas que prévu. Ce lundi, Vigicrues, l'organisme de surveillance des crues, a mesuré 5,88 mètres au pont d'Austerlitz. C'est largement en-dessous des 6,10 mètres du pic de juin 2016 (8,62 mètres en 1910). 

La décrue va être très lente. "Il n'y aura pas tout de suite de franche décrue, les niveaux vont rester élevés quelques jours", indique Rachel Puechberty de Vigicrues. 

En Ile-de-France 1.500 personne ont dû partir de chez elle

Au total, 1.500 personnes ont dû quitter leur logement en Ile-de-France, a indiqué dimanche la préfecture de police. Dans notre région, 1.500 foyers restaient aussi privés d'électricité, "essentiellement dans l'Est" de la région parisienne, indique Enedis, le gestionnaire du réseau. Il y a 242 communes inondées en Ile-de-France ce lundi. 

Villeneuve-Saint-Georges est très touchée

A Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), la maire Sylvie Altman, qui était l'invitée de France Bleu Paris à 7h15, a indiqué que deux quartiers dans sa ville étaient très impactés par les crues. "On sait que la décrue sera très lente donc on reste mobilisés pour continuer à informer, sécuriser, pour protéger des habitants et gérer l'hébergement". 

"Beaucoup de personnes sont allées dans la famille, des amis. Nous, on a trois centres d'hébergement qui ont été ouverts, ce qui représente à peu près 250 personnes mais évidemment le nombre de personnes qui ont été évacuées, est bien plus important". La maire indique qu'il y a aussi une aide qui a commencé pour accompagner les habitants dans leurs démarches auprès des assurances et des fonds d'urgence. 

La mairie a lancé une opération de renaturalisation des berges de la Seine et de l'Hyerres. Elle a dépensé 7 millions d'euros sur les 37 millions consacrés à cette opération. Elle souhaiterait aller plus vite et avoir plus de moyens financiers de l'Etat et de la Métropole. 

Poissy bloquée par les crues, un pic en milieu de semaine

Karl Olive, le maire de Poissy (Yvelines) a indiqué, sur France Bleu Paris,  qu'à 7h dans sa ville, la Seine était à 5,38 mètres, dix centimètres de plus que dimanche matin. L'eau devrait encore monter de dix centimètres en 24 heures, dit Karl Olive qui a demandé aux automobilistes de laisser leur voiture au parking aujourd’hui parce que "la départementale 190 entre Carrières-sous-Poissy et Poissy est bloquée, le pont de la gare est inondé, le CD 55 est aussi bloqué, donc Poissy est totalement bloquée ce matin par les crues".

Le maire indique que l'eau monte très rapidement chez lui. Il se félicite d'avoir déclenché, "avec d'autres maires, le Plan communal de sauvegarde ce qui a permis d'installer des pompes de relevage sur l'Ile des Migneaux ce qui nous a fait gagner au moins une semaine. Il y a 350 habitants sur l'Ile des Migneaux, il en reste à peu près 200". Le maire met en avant l'anticipation qui permet une meilleure gestion de ces moments de crise. Karl Olive indique que, chez lui, le pic sera atteint en milieu de semaine. Un assureur devrait bientôt venir à Poissy pour aider bénévolement les habitants touchés par les crues.  

Le RER C coupé dans Paris jusqu'au mercredi 5 février

Depuis le début de la crue de la Seine, il n'y a plus de RER C dans Paris intra-muros. Par précaution, la date de réouverture a été repoussée dimanche au 5 février. En tout, sept gares parisiennes sont fermées. Les agents SNCF sont mobilisés pour surveiller et sécuriser les installations électriques. 

Lire aussi - Crues : onze départements toujours en vigilance orange