Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Climat – Environnement DOSSIER : Les crues en Ile-de-France

Crues : protection du réseau téléphone dans Paris

lundi 29 janvier 2018 à 17:21 Par Marion Aquilina, France Bleu Paris et France Bleu

Alors que le pic de la crue a été atteint pour la Seine, l'opérateur Orange s'est mobilisé pour mettre à l'abri trois sites dans Paris notamment le réseau qui est sous le jardin des Tuileries. Objectif : éviter une inondation qui impacterait 10.000 lignes téléphoniques.

7 tonnes de sable disposées pour protéger le site des Tuileries à Paris
7 tonnes de sable disposées pour protéger le site des Tuileries à Paris © Radio France - Marion Aquilina

Île-de-France, France

Même si une décrue de la Seine a été annoncée, l'opérateur Orange a anticipé une éventuelle remontée des eaux. Trois sites du réseau téléphonique parisien ont été mis à l'abri les 26 et 29 janvier 2018. 

350 sacs de sables entreposés sur le site des Tuileries

Les trois sites protégés sont des "répartiteurs". Il s'agit de points névralgiques qui permettent aux usagers d'utiliser leur ligne fixe et Internet. Sur celui des Tuileries, cela concerne 10 000 lignes téléphoniques. Une vingtaine de techniciens d'Orange a ainsi travaillé pendant deux jours pour assurer la protection du réseau sous le jardin des Tuileries, tout opérateur confondu.

350 sacs de sable et des pompes ont été installés sur le site du réseau téléphonique sous le jardin des Tuileries à Paris - Radio France
350 sacs de sable et des pompes ont été installés sur le site du réseau téléphonique sous le jardin des Tuileries à Paris © Radio France - Marion Aquilina

L'essentiel de l'opération consiste à boucher tous les interstices par lesquels l'eau pourrait entrer dans le bâtiment et endommager le matériel des opérateurs téléphoniques. Vincent est responsable du département de l'unité d'intervention Île-de-France-Centre chez Orange : "On a installé des sacs de sable, des murs qu'on a faits avec des parpaings pour protéger les grilles d'aération par l'extérieur mais également des pompes. Ça demande du temps, de l'énergie et des muscles, il faut qu'on soit présent !

48 heures pour étanchéiser le réseau téléphonique sous le jardin des Tuileries

Leur présence est d'autant plus importante qu'en cas d'inondation, 10 000 lignes téléphoniques pourraient être impactées, soient 10 000 usagers parisiens qui seraient privés de téléphone fixe et d'Internet. Hors de question de prendre un tel risque selon le directeur de l'unité d'intervention Île-de-France-Centre chez Orange, Patrice Cointe : "Dans nos plans de prévention, à 6 mètres d'eau, on protège les infrastructures."

Bâches et parpaings ont été installés le long du jardin des Tuileries pour protéger le réseau téléphonique - Radio France
Bâches et parpaings ont été installés le long du jardin des Tuileries pour protéger le réseau téléphonique © Radio France - Marion Aquilina
Trois sites parisiens ont été protégés par l'opérateur Orange en prévision d'une crue de la Seine - Radio France
Trois sites parisiens ont été protégés par l'opérateur Orange en prévision d'une crue de la Seine © Radio France - Marion Aquilina

Plutôt que d'agir dans la panique, Patrice Cointe explique qu'il préfère "anticiper et prévenir." Les techniciens d'Orange précisent que le dispositif de protection restera en place tant que l'alerte crue sera maintenue. Ce lundi 29 janvier 2018, la Seine atteignait encore 5,87 mètres à 16 heures.