Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
L'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing est mort à l'âge de 94 ans

Cuve de l'EPR de Flamanville : non conforme mais les experts donnent leur feu vert pour l'exploitation du réacteur

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Cotentin, France Bleu

Le groupe d'experts spécialisés dans le suivi des installations nucléaires sous pression, consulté depuis lundi par l'Autorité de sûreté nucléaire, estime finalement que la cuve et le couvercle de l'EPR de Flamanville sont utilisables en l'état, malgré leur non conformité.

Pour les experts, le réacteur pourra entrer en service moyennant un suivi particulier
Pour les experts, le réacteur pourra entrer en service moyennant un suivi particulier © AFP - Charly Triballeau

Après deux jours de discussion, le groupe d'experts consulté par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) estime que l’acier de la cuve et du couvercle de celle-ci n’est pas aux normes mais qu’il est d’une qualité suffisante pour démarrer l’EPR de Flamanville. Ils recommandent tout de même un suivi particulier pour éviter que d’autres défauts n’apparaissent. Ce suivi du couvercle s'annonce difficile mais l'opérateur EDF s'est engagé à savoir le faire d’ici deux ans.

Au tour de l'ASN de trancher

Sinon EDF pourra toujours changer le couvercle. D'ailleurs, selon des informations obtenues par France Info, un autre couvercle a déjà été commandé au Japon où se trouve aujourd'hui la seule usine capable de le fabriquer. Si la trentaine d’experts a fait le constat, c’est maintenant à la direction de l’ASN de donner son verdict. Elle doit donner sa position début juillet avant une consultation publique jusqu’en septembre. Le démarrage du réacteur est normalement prévu pour fin 2018.

VIDÉO - L'EPR de Flamanville : un feuilleton de dix ans expliqué en 55 secondes

Lire aussi EPR de Flamanville : l'incroyable négligence d'EDF et Areva

Choix de la station

À venir dansDanssecondess