Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : La Saint-Vincent tournante 2019 à Vézelay

D'où vient la Saint-Vincent tournante de Bourgogne ?

vendredi 25 janvier 2019 à 4:34 Par Damien Robine, France Bleu Auxerre

Vézelay accueille la 75e édition de la Saint-Vincent tournante samedi et dimanche. 30.000 visiteurs sont attendus durant deux jours pour cette fête du vin qui est considérée comme la plus ancienne.

© Maxppp -

Vézelay, France

Quelle est l'origine de la Saint Vincent ?  

La Saint-Vincent est apparue au Moyen Âge. A cette époque, déjà, le principe était qu'une appellation viticole invite les autres. Le village était décoré pour l'occasion, comme aujourd'hui, avec des stands pour goûter le vin.      

Mais au début du 20e siècle, la Saint-Vincent enregistre un déclin. Elle n'est relancée qu'en 1938 par la toute jeune 'confrérie des chevaliers du Tastevin' -attention on ne prononce pas le "s"-.  Et donc, en 1938 c'est Chambolle-Musigny, en Côte-d'Or qui accueille la première Saint-Vincent tournante nouvelle formule.   

Elle va évoluer avec les années. En 1964, Saint-Romain ouvre les caveaux du village. En 1971, à Rully, la première affiche de la Saint-Vincent est créée. En 1973, Morey-Saint-Denis propose un verre gravé pour la dégustation.  

Autre évolution, seulement six sociétés de Saint-Vincent ont défilé en 1938. Samedi matin à Vézelay, il y en aura près d'une centaine, avec bannière brodée et statuette de leur saint patron. Elle défileront en musique dans les vignes et dans le village.     

Pourquoi l'Yonne n'a accueilli que quatre fois la Saint-Vincent tournante depuis 1938 ? 

Certains évoquent la peur de se lancer dans une grande et périlleuse organisation. D'autres pensait que la Saint-Vincent était réservée à la Côte-d'Or. Mais en fait, c'est surtout parce qu'il  y a peu d'appellation "Village" dans l'Yonne. Or c'est une des conditions pour organiser la Saint-Vincent tournante. Dans l'Yonne, on a donc Chablis, reconnu depuis 1938, qui a accueilli la Saint-Vincent à deux reprises. La commune d'Irancy a son appellation village depuis 1998 et a organisé la Saint-Vincent il y a trois ans. Cette année, c'est donc Vézelay, qui a obtenu l'AOC en 2017.  Mais il y une quatrième appellation Village dans l'Yonne sur les 44 que compte la Bourgogne. Saint-Bris qui l'a obtenu en 2003. Alors, à quand la Saint Vincent tournante à Saint-Bris? La question est posée. Une question qu'on ne se pose pas dans la Nièvre en revanche. Car malheureusement tous les coteaux sont tournés vers la Loire. Dans le quatrième département bourguignon, on fait donc des vins du pays de Loire.   

Peut-on imaginer une autre date qu'en janvier pour la Saint-Vincent ?

C'est vrai qu'en janvier, la météo est souvent rude. Mais pour les puristes il n'a jamais été question de changer de date. On ne serait plus en accord avec la tradition catholique. On ne fête pas Noël en été par exemple, ou Pâques à l'automne. La Saint-Vincent, c'est le 22 janvier et Saint-Vincent c'est le patron des vignerons. Alors si le temps n'est pas vraiment de la partie ce week-end à Vézelay, il y aura toujours moyens de se réchauffer en tapant dans les mains avec un ban bourguignon par exemple.