Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Dans l'Yonne, la sécheresse fait des dégâts dans les maisons

-
Par , France Bleu Auxerre

Dans l'Yonne, les maisons construites sur un terrain argileux sont fragilisées par la sécheresse. Les fondations bougent, ce qui provoque des fissures sur les murs. Il faut désormais attendre la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour que les habitants soient indemnisés

© Maxppp -

Yonne, France

Dans l'Yonne, huit communes dont Paron, Toucy, Saint-Florentin ou encore Escamps vont ou ont demandé à la préfecture à être classées en état de catastrophe naturelle. A Escamps, la maison d'Angéline a été endommagée en raison de la sécheresse. Cette maison, Angéline l'habite avec son mari depuis quatre ans. Le jeune couple a fait beaucoup de travaux pour la mettre à son goût. Ce qui se passe actuellement lui fait mal au cœur.  « On a constaté des fissures apparentes à l'extérieur et à l'intérieur de la maison. »

Fissure dans la salle de bain - Radio France
Fissure dans la salle de bain © Radio France -

"Dans la salle de bain les murs ont bougé, la douche est décalé : tout est à refaire"

Et dans la salle de bain située à l'étage, ce sont des fissures de deux centimètres de large qui sont apparues sur les murs.  « Le placo a travaillé et donc la douche s'est décalée, le sol a bougé. Il y a tout à refaire. »

A Escamps, la maison d'Angéline a été endommagée en raison de la sécheresse. Le reportage de Damien Robine

"On a pas 10 000 euros dans notre poche pour faire les travaux"

Angéline a déjà fait faire des devis. Il y en a pour 10 000 euros juste pour la fissure la plus importante sur le mur extérieur de la maison.  « On attend qu'on soit passé en catastrophe naturelle parce qu'on a pas tous 10 000 euros ou voir plus dans notre poche. »

Fissure à l'extérieur de la maison d'Angéline et de son mari - Radio France
Fissure à l'extérieur de la maison d'Angéline et de son mari © Radio France

Christian Chaton, maire d'Escamps, a déjà comptabilisé quatre maisons endommagées sur sa commune. Toutes construites sur des terrains argileux. Il  y en aura sans doute  davantage dans les jours qui viennent. « Avec le retour de la pluie, l'argile va se gorger d'eau et ça encore déstabiliser les murs des maisons. »

En 2003 déjà, l'état de catastrophe naturelle avait été reconnu en raison de la sécheresse. Un des habitants d'Escamps qui avait été indemnisé, avait reçu 300 000 euros pour reconstruire sa maison.  

Les fissures dans les murs des maisons dues à la sécheresse pourront être indemnisées par l'assurance. Mais il ne faut pas se précipiter pour effectuer les travaux explique Jean Luc Laroche

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu