Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Dans l'Yonne, les liens encore méconnus entre asthme et allergies

-
Par , France Bleu Auxerre

Six Français sur dix l'ignorent : l'asthme est très souvent lié à une allergie. Dans le cadre de la journée française de l'allergie, des spécialistes soulignent l'importance d'être bien diagnostiqué, pour traiter au mieux cette maladie, et éviter les complications.

Chez les jeunes, 80% des cas d'asthme sont liés à des allergies.
Chez les jeunes, 80% des cas d'asthme sont liés à des allergies. © Maxppp - Jean-François Frey

Yonne, France

Mardi, c'est la 13ème journée française de l'allergie. Un quart des Français en sont victimes : pollens, acariens, ou encore allergies alimentaires. Des spécialistes profitent de cette journée pour sensibiliser au cas particulier de l'asthme, dû, dans la grande majorité des cas, à une allergie.

Traiter la cause plutôt que la conséquence

L'asthme, Hugo, 20 ans, connait bien : "de la toux, des sifflements, du mal à respirer", voilà les symptômes dont le jeune auxerrois est victime lors d'une crise. Asthmatique depuis dix ans, il est aussi allergique aux pollens, et suit depuis des traitements adaptés : "un antihistaminique, pendant les périodes de pollen. De la Ventoline pour l'asthme aussi. _Je la garde tout le temps_, dès que je sors. Dès que j'ai prévu quelque chose, je l'emmène", raconte Hugo.

La Ventoline, ce célèbre aérosol qui permet certes de calmer une crise, mais pas de soigner : "les gens sont nettement mieux quand ils prennent leur traitement aérosol, explique le docteur Alain Breuil, allergologue en centre-ville d'Auxerre. Mais on ne cherche pas les causes originelles de cet asthme", regrette-t-il. "Il faudrait, à chaque fois qu'on a un nouvel asthmatique, faire un bilan pour voir s'il n'y a pas une allergie derrière cet asthme", encourage ainsi le spécialiste.

Un bilan allergologique permet de prescrire au malade des médicaments spécifiques pour traiter l'allergie, comme les antihistaminiques d'Hugo, et ainsi éviter les crises d'asthme. Dans certains cas, il est aussi possible de suivre une désensibilisation. Il s'agit d'exposer régulièrement l’organisme à de petites quantités d'allergènes, pour que peu à peu, le corps s'adapte.

Trois quarts des asthmes chez les jeunes sont d'origine allergique

Un suivi régulier est donc nécessaire, surtout pour les enfants, chez qui l'asthme est lié à une allergie dans 80% des cas. D'autant que les conséquences peuvent être graves : "si on a un asthme insuffisamment contrôlé sur le plan de l'inflammation des bronches, on va se retrouver avec une insuffisance respiratoire, alerte le docteur Alain Breuil. Alors que si on avait cherché chez ces mêmes enfants _une cause allergique qui pouvait être traitée et guérie_, à ce moment là, on n'a pas cette évolution vers l'insuffisance respiratoire."

Pourtant les Français tardent à aller consulter : en moyenne, il se passe sept ans entre les premiers symptômes de l'asthme, et la visite chez l'allergologue !

Que faire lors de l'apparition de l'asthme ?

  • Bien identifier les symptômes : toux, sifflements, difficultés à respirer normalement...
  • Le médecin généraliste est votre premier interlocuteur. Il pourra vous prescrire un aérosol pour soulager les crises (type Ventoline), et vous diriger vers un allergologue.
  • Informé de vos crises d'asthme, l'allergologue va réaliser un bilan allergologique lors d'une consultation d'environ 30 minutes, remboursée par la Sécurité sociale. Il s'agit de tests sur la peau, sur laquelle le médecin applique de toutes petites doses d'allergènes, comme les pollens, qui peuvent être responsables de l'asthme. Sur la base de ce bilan, l'allergologue pourra proposer le traitement le plus adapté.
  • Vous pouvez aller chez l'allergologue sans passer par votre médecin traitant, mais vous serez alors moins remboursé.

Risque d'allergie "moyen" dans l'Yonne

D'après les mesures les plus récentes des capteurs de pollens, l'Yonne connait en ce lmoment un risque d'allergie "moyen". C'est le pic pour les allergies aux pollens de cyprès, de peupliers et d'aulne. Du fait de la météo de nouveau très douce annoncée pour les prochains jours, il n'est pas impossible que les pollens de bouleau débarquent un peu plus tôt que d'ordinaire. Globalement les pollens ne sont pas particulièrement en avance selon l'institut Atmo BFC, mais plus importants que d'habitude à la même période, à cause du manque de pluie en début de mois : "en fait _la pluie attrape tous les pollens de l'air_, ce qui réduit un petit peu les concentrations", indique Hélène Tissot, analyste pollen chez Atmo.

  - Visactu
© Visactu -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu