Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Dans le Bas-Rhin, le manque de pluie commence à inquiéter

jeudi 30 mars 2017 à 23:37 Par Charlotte Jousserand, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Jusqu'à 25 degrés ce vendredi à Strasbourg. Des températures estivales et toujours pas de pluie. Une pénurie en eau depuis le début de l'année qui commence à inquiéter. Pour le moment, on est en dessous de la moyenne de précipitations attendues habituellement.

Les jeunes vignes risquent de manquer d'eau pour leur croissance. Photo d'illustration
Les jeunes vignes risquent de manquer d'eau pour leur croissance. Photo d'illustration © Maxppp - Simon Daval

Barr, France

Ce n'est pas l'année la plus sèche mais le manque d'eau commence à se faire sentir dans le Bas-Rhin. Il a plu en février et au début du mois de mars, mais cela n'a pas permis de rattraper le retard de précipitations accumulé depuis l'été dernier.

Les jeunes vignes en manque d'eau

A Barr, sur son vignoble de 11 hectares, au pied du Mont Saint-Odile, Jean-Daniel Hering, propriétaire du domaine du même nom, le domaine Hering, attend la pluie. Depuis janvier, il manque d'eau "on démarre avec une pénurie en haut depuis le début d'année mais on ne sait pas combien de temps on va tenir".

Dans son vignoble, les vignes les plus anciennes, plantées il y a 40 ou 50 ans, arrivent à résister à cette sécheresse grâce à leur "réseau racinaire" très profond et très étendu qui leur permet d'aller chercher de l'eau plus loin. Mais la vigne n'est pas invincible et Jean-Daniel Hering s'inquiète surtout pour ces jeunes pieds de vignes, il y en a plusieurs milliers, plantés l'année passée ou ces derniers jours : "ces jeunes vignes ont besoin d'eau pour leur croissance. Et si cette eau n'arrivait pas de manière naturelle, il faudra la trouver quelque part. Donc on sera certainement obligé d'arroser ces jeunes vignes pour qu'elles puissent pousser correctement".

Des précipitations en dessous de la moyenne

Selon la station Météo France de Strasbourg-Entzheim, fondée en 1923, depuis juillet dernier, il est tombé 312 millimètres de pluie. La moyenne, selon les relevés, se situe bien au dessus, autour de 465 millimètres. Sophie Roy, coordinatrice climatologie Météo France estime que la période la plus sèche se situe entre l'été 71 et le début de l'année 1972. Il était tombé à peine 242 millimètres de pluie. Entre 2016 et 2017, ce serait la cinquième période la plus sèche depuis les débuts de relevés de Météo France.

Sophie Roy estime que "ce qui est inquiétant c'est une sécheresse qui perdure" mais elle espère "qu'on aura un peu d'eau ce printemps. Le mois de mai et le mois de juin sont les mois les plus pluvieux dans la région donc on attend des orages et des précipitations assez intenses et du coup on refait nos réserves avant l'été". D'ici là, Météo France ne prévoit pas de précipitations importantes d'ici les 10 prochains jours. Un nouvel épisode sec est même attendu pour la première semaine du mois d'avril.