Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Dans le Loiret, juillet 2018 parmi les plus chauds de l'histoire

mercredi 1 août 2018 à 18:32 Par Anne Oger, France Bleu Orléans

Le Loiret a connu l'un des mois de juillet les plus chauds depuis que Météo France relève les températures, c'est-à-dire depuis 1947. On a compté 16 jours à plus de 30 degrés. Il faut remonter à 2006 pour trouver un mois de juillet plus chaud que celui de 2018.

Sous les jets d'eau de la place du Martroi à Orléans
Sous les jets d'eau de la place du Martroi à Orléans © Radio France - Anne Oger

Orléans, France

C'est la station météo d'Orléans-Bricy qui sert de référence, et c'est à partir de cette station que Météo France établit ses relevés de températures, ses archives remontent jusqu'à 1947. Eh bien depuis soixante-dix ans, le Loiret n'a connu qu'un seul mois de juillet plus chaud que celui de 2018, qui vient de s'achever. C'était en 2006, et la moyenne des températures maximales (les températures les plus élevées sur l'ensemble des 31 jours de juillet) s'élevait à 30,4°.

16 jours à plus de trente degrés en juillet

En 2018, on y est presque : la moyenne des températures maximales monte à 29,2° dans le Loiret. C'est 4° de plus que les normales pour un mois de juillet. Il y a eu dans le département 29 jours où le thermomètre a dépassé les 25°. Et même 16 jours à plus de 30°. Quant à l'ensoleillement (la durée dans une journée pendant laquelle le soleil brille), il cumule 279 heures, toujours à la station-référence d'Orléans-Bricy. C'est beaucoup moins qu'en 1959 (348 heures d'ensoleillement), mais c'est beaucoup plus que la moyenne des trente dernières années. 

Que l'on prenne la moyenne des températures ou que l'on ne retienne que les maximales, le mois de juillet 2018 se classe au deuxième rang des mois de juillet les plus chauds depuis le début des relevés

Philippe Prasalek, prévisionniste à Météo France, apporte quelques explications : "nous avons eu un anticyclone sur l'Europe de l'Ouest, qui nous a protégé des perturbations atlantiques. Or celles-ci nous apportent de l'air plus tempéré. Là il venait plutôt d'Afrique, c'est ce qui explique ces températures élevées. La durée d'ensoleillement n'explique pas tout".   

36 degrés attendus pendant plusieurs jours en fin de semaine

Quant aux prévisions pour les prochains jours, si le Loiret n'est pas encore en alerte canicule, il pourrait bien rejoindre les 34 départements français passés en vigilance orange dans l'Est et dans le Sud de la France. Avec des températures qui pourraient atteindre les 36 degrés à partir de vendredi et jusqu'à mercredi prochain.