Climat – Environnement

Dans le Morbihan, la petite île de Saint-Cado fait sa promo sur les réseaux sociaux pour sauver son pont

Par Mikaël Roparz, France Bleu Armorique et France Bleu lundi 14 septembre 2015 à 17:54

© Max PPP

Saint-Cado, un morceau de terre relié à la terre par un pont en pierre, sur la ria d'Etel entre Vannes et Lorient. Son pont se dégrade au fil des années. Pour financer les travaux, la commune de Belz s'est tournée vers le mécénat.

L’île de Saint Cado, près d'Auray (Morbihan) attire chaque année des milliers de visiteurs. Ses petites maisons de pêcheurs, sa jolie chapelle romane, son calvaire, sa fontaine séduisent les photographes.

Saint-Cado est reliée à la terre par un pont en pierre très ancien, construit entre le XV e le XVI e siècle. Un ouvrage qui se dégrade depuis plusieurs années avec les marées. La mairie de Belz a bien entrepris des travaux, fait appel à l'état mais cela ne suffit pas. Des éboulements sont à craindre. Et les travaux se chiffrent à 650.000 euros.

Alors pour tenter d'obtenir des fonds pour sauver ce bijou du patrimoine, la mairie de Belz, la Fondation du patrimoine et la fondation Total lancent une opération de promotion sur les réseaux sociaux. L'idée est simple : il suffit de prendre une photo du pont de Saint-Cado, de la publier sur twitter avec le #JaimeStCado et les deux fondations reverseront un euro à la mairie pour financer les travaux.