Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Dans les prisons, le personnel pénitentiaire et les détenus affrontent la canicule

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu

La vague de chaleur rend les conditions de détention plus compliquées encore. Un reportage de Sarah Saltiel-Ragot.

illustration
illustration - MaxRiesgo - Fotolia.com

Département Mayenne, France

C'est un début d'été suffocant et certains doivent faire face à des conditions particulièrement difficiles. C'est le cas des détenus dans les prisons. Les personnels pénitentiaires mettent en place différentes mesures pour rendre cette chaleur supportable. 

Une douche par jour au lieu d'une douche tous les deux jours en temps normal

Dans les établissements, comme à la maison d'arrêt de Laval par exemple, on s'adapte comme on peut souligne Daniel Joliet, secrétaire régional adjoint du syndicat des surveillants UNSA-UFAP : "dans les cellules, les détenus n'ont pas trop de problèmes, ils peuvent ouvrir les fenêtres, utiliser le frigo et parfois humidifier un linge qu'ils mettent sur un ventilateur pour avoir de l'air frais". La direction de l'établissement mayennais fait savoir qu'il autorise en ce moment une douche par jour, c'est habituellement une douche tous les deux jours, et incite les détenus à se rendre dans la cour de promenade le matin quand les températures ne sont pas trop élevées. 

Un fichier des détenus fragiles

A l'extérieur les règles changent exceptionnellement : "lors des promenades, on est plus souple. Les détenus peuvent prendre des bouteilles d'eau, ce qui n'est pas autorisé en temps normal. On a aussi des brumisateurs ou des douchettes". L'administration pénitentiaire possède par ailleurs un fichier des détenus fragiles ou vulnérables. Les surveillants ont donc pour mission d'aller les voir plus régulièrement que d'habitude : "on fait notre maximum pour qu'ils restent tous en bonne santé".Aucun incident lié à la chaleur n'a, pour l'instant, été observé dans une prison de la région Pays de la Loire. 

Choix de la station

France Bleu