Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - Dans les vignes du Châtillonnais les tours antigel ont bien fonctionné

-
Par , France Bleu Bourgogne

Le thermomètre est bien descendu ces dernières nuits et en Côte-d'or les viticulteurs ont peu dormi, ils sont sur leur garde avec un possible nouvel épisode de gel. Dans le Châtillonnais, les tours antigel de Yannick Grados ont bien fonctionné. Reportage à Molesme.

L'une des trois tours anti gel installées par Yannick Grados sur ses parcelles à Molesme.
L'une des trois tours anti gel installées par Yannick Grados sur ses parcelles à Molesme. © Radio France - Stéphanie Perenon

C'est dans le Châtillonnais surtout, que les températures ont été les plus rudes ces derniers jours. Mais sur la route des crémants ils sont nombreux à s'être équipés de tours antigel et autres bougies de paraffine pour lutter contre le gel et chez Yannick Grados, producteur de crémant à Molesme, les résultats sont satisfaisants.   "Sur des gelées de moins 1° moins 2°, on a eu zéro dégât" se réjouit le viticulteur. Sur ses neuf hectares, il a choisi d'en protéger cinq, ce sont les parcelles les plus exposées au gel. 

Pas de dégât ces derniers jours dans les parcelles de Yannick Grados à Molesme.
Pas de dégât ces derniers jours dans les parcelles de Yannick Grados à Molesme. © Radio France - Stéphanie Perenon

"J'ai investi dans trois tours antigel d'occasion. Neuf ça coûte 45.000 euros, mais pour moi c'était impensable de revivre une année comme 2016, où j'ai perdu énormément. On a dû investir la mauvaise année pour pouvoir pérenniser l'exploitation."

Yannick Grados sur l'une de ses parcelles où une tour antigel est installée.
Yannick Grados sur l'une de ses parcelles où une tour antigel est installée. © Radio France - Stéphanie Perenon

Il dispose aussi de grosses bougies de paraffine qu'il allume en cas de besoin et reçoit aussi des alertes sur son téléphone grâce à une sonde thermique, qui l'alerte sur les chutes de température dans les parcelles.  Et malgré des nuits un peu courtes, il se sent plus serein. "Certes il faut veiller à ses installations mais quand on voit le résultat, je suis satisfait."

Reportage chez Yannick Grados, ce viticulteur de Molesme a beaucoup investi ces dernières années dans la lutte contre le gel et cela porte ses fruits Stéphanie Perenon

Son alerte téléphone branchée à une sonde thermique.
Son alerte téléphone branchée à une sonde thermique. © Radio France - Stéphanie Perenon
Yannick Grados dispose aussi de grosses bougies de paraffine qu'il allume en cas de besoin .
Yannick Grados dispose aussi de grosses bougies de paraffine qu'il allume en cas de besoin . © Radio France - Stéphanie Perenon

→ Notre invité ce mardi 07 mai 2019 était Jean-Philippe Gervais, directeur du Pôle technique et qualité du Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB), en direct à 8H11. retrouvez son interview ici.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess