Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

PHOTOS - Dans les vignes du Châtillonnais les tours antigel ont bien fonctionné

-
Par , France Bleu Bourgogne

Le thermomètre est bien descendu ces dernières nuits et en Côte-d'or les viticulteurs ont peu dormi, ils sont sur leur garde avec un possible nouvel épisode de gel. Dans le Châtillonnais, les tours antigel de Yannick Grados ont bien fonctionné. Reportage à Molesme.

L'une des trois tours anti gel installées par Yannick Grados sur ses parcelles à Molesme.
L'une des trois tours anti gel installées par Yannick Grados sur ses parcelles à Molesme. © Radio France - Stéphanie Perenon

Molesme, France

C'est dans le Châtillonnais surtout, que les températures ont été les plus rudes ces derniers jours. Mais sur la route des crémants ils sont nombreux à s'être équipés de tours antigel et autres bougies de paraffine pour lutter contre le gel et chez Yannick Grados, producteur de crémant à Molesme, les résultats sont satisfaisants.   "Sur des gelées de moins 1° moins 2°, on a eu zéro dégât" se réjouit le viticulteur. Sur ses neuf hectares, il a choisi d'en protéger cinq, ce sont les parcelles les plus exposées au gel. 

Pas de dégât ces derniers jours dans les parcelles de Yannick Grados à Molesme. - Radio France
Pas de dégât ces derniers jours dans les parcelles de Yannick Grados à Molesme. © Radio France - Stéphanie Perenon

"J'ai investi dans trois tours antigel d'occasion. Neuf ça coûte 45.000 euros, mais pour moi c'était impensable de revivre une année comme 2016, où j'ai perdu énormément. On a dû investir la mauvaise année pour pouvoir pérenniser l'exploitation."

Yannick Grados sur l'une de ses parcelles où une tour antigel est installée. - Radio France
Yannick Grados sur l'une de ses parcelles où une tour antigel est installée. © Radio France - Stéphanie Perenon

Il dispose aussi de grosses bougies de paraffine qu'il allume en cas de besoin et reçoit aussi des alertes sur son téléphone grâce à une sonde thermique, qui l'alerte sur les chutes de température dans les parcelles.  Et malgré des nuits un peu courtes, il se sent plus serein. "Certes il faut veiller à ses installations mais quand on voit le résultat, je suis satisfait."

Reportage chez Yannick Grados, ce viticulteur de Molesme a beaucoup investi ces dernières années dans la lutte contre le gel et cela porte ses fruits Stéphanie Perenon

Son alerte téléphone branchée à une sonde thermique. - Radio France
Son alerte téléphone branchée à une sonde thermique. © Radio France - Stéphanie Perenon
Yannick Grados dispose aussi de grosses bougies de paraffine qu'il allume en cas de besoin .  - Radio France
Yannick Grados dispose aussi de grosses bougies de paraffine qu'il allume en cas de besoin . © Radio France - Stéphanie Perenon

→ Notre invité ce mardi 07 mai 2019 était Jean-Philippe Gervais, directeur du Pôle technique et qualité du Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB), en direct à 8H11. retrouvez son interview ici.