Climat – Environnement

De grands panneaux publicitaires bientôt à l'entrée de certaines petites communes landaises ?

Par Thomas Biet, France Bleu Gascogne jeudi 28 janvier 2016 à 16:04

La multiplication des panneaux inquiète certains maires
La multiplication des panneaux inquiète certains maires © Maxppp

Le gouvernement veut assouplir la loi qui régit l'installation des grands panneaux publicitaires. Ils pourraient être installés dans les villes de moins de 10 000 habitants sous certaines conditions. Onze communes autour de Dax sont concernées.

C'est l'un des volets de la loi Macron. Le gouvernement veut assouplir la législation sur l'affichage publicitaire. Des panneaux de 12 mètres carrés scellés au sol pourraient désormais voir le jour aux abords de petites communes. Jusqu'à présent, seules les villes de plus de 10 000 habitants ou les villes situées à côté d'une métropole étaient concernées. Désormais, il suffirait de se trouver dans l'aire urbaine d'une ville de 10 000 habitants (ndlr : c'est un découpage démographique et non administratif). Il n'est donc pas question de communauté de communes ou d'agglomération. L'application de cette loi pourrait entrer en vigueur en mars prochain.

1 500 communes concernées en France ?

Des associations comme Paysages de France ou les Amis de la Terre ont lancé un vaste appel sur internet pour dénoncer la prise de position gouvernementale. 1 500 communes seraient concernées en France (carte globale ici). Dans les Landes, cela concerne uniquement des villes et villages situés autour de Mont-de-Marsan et Dax. Dans le Marsan, seul Saint-Pierre-du-Mont est concerné. En revanche, 11 petites communes qui entourent Dax pourraient voir fleurir des panneaux géants : Candresse, Saint-Vincent-de-Paul, Narrosse, Tercis-les-Bains, Téthieu, Oeyreluy, Seyresse, Saugnac-et-Cambran, Sort-en-Chalosse, Hinx et Yzosse. 

Des associations dénoncent ce projet de loi - Aucun(e)
Des associations dénoncent ce projet de loi - Paysages de France

Critiques de certains maires

C'est là que cette loi peut sembler absurde. Pourquoi Seyresse fait partie du lot et pas Saint-Pandelon juste à côté ? Autre exemple édifiant : Yzosse, 400 habitants environ, et peut-être bientôt d'immenses panneaux. La carte postale ne fait pas rêver le maire Thierry Bourdilla.

On nous demande de préserver les entrées de villes et villages et en même temps on met cela en place. On va voir ce qu'on peut faire, si cela n'évolue pas, pour bloquer les installations. D'autant qu'avec la construction de la rocade, nous avons déjà assisté à l'arrivée de beaucoup de publicité. 

Le maire de St-Vincent-de-Paul, Henri Bédat, s'inquiète de ce projet de loi

L'attrait financier pour les mairies est quasiment nul puisque ces installations se font le plus souvent sur le domaine privé. Elles ne touchent donc pas de loyer ou de taxes sur ces panneaux géants.

Partager sur :