Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

De janvier à juillet, un Poitou bien plus sec et chaud que la normale

-
Par , France Bleu Poitou

Il était possible de s'en douter avec la sécheresse et des épisodes caniculaires, c'est désormais officiel : les sept premiers mois de l'année 2019 ont été bien plus chauds et secs que la normale.

Sécheresse : terre craquelée
Sécheresse : terre craquelée © Radio France - Stéphanie Berlu

Poitiers, France

Deux canicules particulièrement rudes, des arrêtés préfectoraux en série et des records de chaleur battus un peu partout. Depuis janvier le Poitou est en proie à de fortes températures mais aussi à un manque chronique de précipitations.

Les chiffres viennent tout droit des stations météo de Poitiers et de Niort. Dès le mois de janvier dernier, la pluviométrie était fortement en deçà de la normale. A Poitiers, il manquait 21 mm de pluie pour atteindre un niveau de précipitation correcte. 

Dans les Deux-Sèvres, le constat est encore plus amer : en janvier il manquait plus de 41 mm de pluie sur les 84 mm _(_considéré comme la norme de précipitation mensuelle sur Niort pour le premier mois de l'année).

Un manque de pluie qui s'accumule au fil des mois

Dans les mois suivant, la tendance va continuer dans ce sens. Si l'on considère le cumul des précipitations de Janvier à Juillet.  Le manque d'eau s'est en particulier accentué dans les Deux-Sèvres. Dans ce département il manque depuis janvier 149.9 mm d'eau sur sur les 470 mm censés tomber dans les sept premiers mois de l'année.

C'est ce manque de précipitations "cumulées" qui est la principale cause de la sécheresse que nous connaissons aujourd'hui. Dans les années précédentes, un mois sec pouvait être compensé par un mois plus humide. Ce n'est pas ce qu'il s'est passé cette année, provoquant un assèchement continuel des sols jusqu'à la situation de crise actuelle.

Des températures également plus élevées que la normale

Du coté des températures le constat est le même : les normales sont largement dépassées. Cette fois-ci c'est le département de la Vienne qui est le plus touché par le phénomène. 

Trois mois ont été en particulier plus chauds que la normale dans le Poitou. Les mois de Février, de Juin et de Juillet. Le pire étant le mois de juillet au cours duquel à Poitiers les températures relevées étaient 3°C au dessus des normales mensuelles (soit 22.6°C au lieu de 19.6°C).

Tous ces chiffres sont consultables sur le site du ministère de l'agriculture.