Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

De l'amiante dans l'usine Areva de la Hague

mardi 21 novembre 2017 à 8:59 Par Katia Lautrou, France Bleu Cotentin et France Bleu

Des fibres d'amiante se sont échappées des matériaux isolant les tuyauteries dans l'usine Areva de la Hague, a t-on appris ce mardi matin. La production, qui avait été interrompue pour maintenance, n'a pas encore repris.

L'usine Areva La Hague
L'usine Areva La Hague © Radio France - France Bleu Cotentin

Cherbourg-en-Cotentin, France

On apprend ce mardi matin que des fibres d'amiante se sont échappées de matériaux isolant les tuyauteries dans l'usine Areva de la Hague. Des études complémentaires sont en cours pour savoir si des salariés ont été exposés à ces fibres d'amiante. En attendant, la production, qui avait été interrompue pour maintenance, n'a pas encore repris. Le secrétaire du syndicat Force Ouvrière à l'usine Areva de la Hague : "Pour le moment nous sommes dans l'attente des résultats.Il faut prendre toutes les mesures pour protéger les salariés qui vont être amenés à intervenir."

Pas de particules d'amiante en suspension

Du côté de la direction, on reconnait que de l’amiante a bien été détectée dans des isolants de tuyauterie, mais que d’après les tests conduits, il n’y a pas de particules d’amiante en suspension, ce qui est donc plutôt rassurant.

La production, de toutes façons, est à l’arrêt en ce moment pour des opérations de maintenance. Et il est trop tôt, poursuit la direction, pour estimer l’impact de cette découverte d’amiante sur le planning de production. L’activité devait reprendre mi-novembre et on ne sait pas, donc, si cet arrêt devra être prolongé ou pas pour permettre les opérations de désamiantage