Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

De l'amiante sera stockée à Niederbronn-les-Bains

vendredi 5 août 2016 à 15:43 Par Sophie Cambra, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

C'est officiel, l'entreprise Sotravest pourra stocker de l'amiante sur son site de Nierderbronn-les-Bains. La préfecture du Bas-Rhin a donné son feu vert ce vendredi.

De l'amiante sera stockée à Niederbronn-les-Bains
De l'amiante sera stockée à Niederbronn-les-Bains © Maxppp - Pascal Rossignol

Niederbronn-les-Bains, France

Pendant 30 ans, la société Sotravest spécialisée dans le stockage de gravas pourra exploiter deux nouvelles alvéoles. Elles pourront accueillir 3.500 mètres cubes par an de déchets contenant de l'amiante. Un dispositif de contrôle dans l'air et les eaux souterraines sera mis en place avant l'installation des zones d'enfouissement et pendant leur exploitation.

Un projet sur fond de désaccord

Pendant l'enquête publique, Reichshoffen et Oberbronn, deux communes proches du site d'enfouissement d'amiante, avaient émis un avis défavorable au projet. En janvier dernier, plus de 300 personnes avaient défilé dans les rues de Reichosffen contre ce projet. Le CODERST (Comité Départemental de l'Environnement des Risques Sanitaires et Technologiques) s'est prononcé en sa faveur. Les matériaux contenant de l'amiante seront réceptionnés déjà enveloppés dans un emballage étanche. Ils seront ensuite déposés dans une alvéole qui sera progressivement recouverte de terre. "Un dispositif permettant d'éviter l'émission d'amiante dans l'environnement", assure la préfecture du Bas-Rhin dans son communiqué de presse. Une disposition qui ne convainc pas Evelyne Fuchs , présidente de l'association HERON. "Ces sacs sont étanches en 2016 mais qui nous dit qu'ils seront étanches après deux ou trois ans de calamités climatiques" explique-t-elle.

Vers un recours au tribunal

Plusieurs élus et associations pourraient attaquer l'arrêté préfectoral au tribunal. L'un de leurs arguments est que le Conseil Régional n'a pas été consulté sur ce projet alors qu'il doit élaborer son schéma sur le traitement des déchets dangereux l'an prochain. "Faire sans ce schéma, c'est un risque juridique" selon Olivier Vogt, conseiller communautaire du Pays de Niederbronn-les-Bains.