Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

De la Manche au Pas-de-Calais, il marche 500 km à pied pour la planète

lundi 29 janvier 2018 à 20:59 Par Olivia Cohen, France Bleu Cotentin, France Bleu Nord et France Bleu

Pour défendre notre planète trop exposée au CO², Jean-Christophe Tison compte effectuer son trajet maison-travail à pied, soit 500 km entre la Manche et le Pas-de-Calais. Il s'élance ce mardi, équipé d'une tente et d'un vidéo-projecteur, pour aller à la rencontre des villageois.

Jean-Christophe Tison, marcheur pour défendre la planète
Jean-Christophe Tison, marcheur pour défendre la planète © Radio France - Jean-Christophe Tison

Manche, France

Son métier, c'est de sauver les bateaux mais là, c'est la terre qu'il veut sauver : Jean-Christophe Tison habite Les Pieux, petite commune de 3 147 habitants, et travaille à 500 kilomètres de son domicile, à Audinghen, dans le Pas-de-Calais. Ce Manchois de 49 ans a pourtant décidé de faire ce long trajet à pied pour sensibiliser sur l'avenir de la planète. Il entame sa marche ce mardi matin : un périple de 12 jours l'attend avec nuits sous la tente et 35 kilomètres de marche quotidienne en moyenne. Il partagera ses aventures sur sa page Facebook baptisée "Des Marches pour la terre" et invite d'autres marcheurs amateurs à le rejoindre pour effectuer un bout de chemin avec lui ou à lui envoyer leurs photos.

500 kilomètres à pied pour sensibiliser sur l'avenir de la planète : sur la ligne de départ avec Jean-Christophe Tison

Derrière le symbole, le message de Jean-Christophe est clair : sauver la planète, ça commence par des petits gestes, comme laisser sa voiture au garage de temps en temps. Pas besoin d'être un super-héros super-entraîné, assure ce presque quinquagénaire, qui ne se prend pas au sérieux : 

Avant de partir, j'ai quand même testé mes chaussures, car c'est mes pneux. Mais comme je me revendique un citoyen lambda, je me suis préparé le moins possible, je fais du sport, mais je ne suis pas non plus un énorme sportif !

Première étape du périple ce mardi soir : Saint-Sauveur-le-Vicomte, à 30 kilomètres des Pieux. Malgré tout, Jean-Christophe n'est pas un débutant complet : Il a déjà fait le trajet maison-travail à vélo l'été dernier. À son arrivée, ses collègues l'ont mis au défi de répéter l'expérience à pied.

Sur son dos, une tente, un duvet, de la nourriture, mais aussi un écran et un vidéo-projecteur : notre marcheur cinéphile a prévu une halte dans 9 villages avec projection du film de Yann-Artus Bertrand, "Home", suivi d'un débat. S'il arrive à destination en un seul morceau, Jean-Christophe remettra ça l'année prochaine, en kayak cette fois.