Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

De plus en plus d'arbres à Grenoble selon la municipalité

mardi 5 décembre 2017 à 19:03 Par Laurent Gallien, France Bleu Isère

Objectif affiché de l'équipe d'Eric Piolle à Grenoble, le renforcement de "la nature en ville" serait en bonne voie si l'on considère notamment les arbres, avec plus d'individus et plus de spécimens.

Depuis trois ans les agents grenoblois plantent plus d'arbres qu'ils n'en arrachent
Depuis trois ans les agents grenoblois plantent plus d'arbres qu'ils n'en arrachent © Radio France - Laurent Gallien

Grenoble, France

La ville de Grenoble, pentes de la Bastille inclues, compte en cette fin 2017 environ 36 000 arbres, soit 900 de plus qu'il y a 3 ans selon les chiffres fournies par la majorité écologiste-parti de gauche-citoyenne au pouvoir depuis 2014. Verdir la ville était une des priorités affichées par le maire écologiste Eric Piolle qui explique que "dans les vingt dernières années avant notre arrivée la ville perdait des arbres. Là on a inversé la tendance[...] avec plus de 2 700 arbres plantés et il y en aura encore 700 cet hiver". Ce qui permet d'avoir un solde positif donc face à des arrachages qui restent de mise "pour des raisons de sécurité principalement et de travaux".

L'arbre c'est bon "pour tout"

Des arbres qui seraient de bons remèdes à de nombreux problèmes. "C'est bon pour l'embellissement de notre ville, explique Lucille Lheureux adjointe aux espaces publics et naturels, et pour la lutte contre les îlots de chaleur puisque les arbres non seulement captent de la poussière et ça c'est bon pour notre santé mais aussi produisent de l'ombre et de l'humidité".
"C'est même bon pour la pratique de la marche, surenchérit Eric Piolle, puisqu'on voit que les piétons vont naturellement dans les endroits végétalisés et où il y a des arbres". Ils figureraient en bonne place à côté de la largeur des trottoirs dans les analyses des facteurs favorisant la marche à pied.

Une végétalisation de la ville qui passe aussi par les jardins collectifs et les jardins partagés qui ont permis, entre autre, de réimplanter des arbres fruitiers. Une diversification des espèces très poussée en trois ans avec "500 espèces aujourd'hui contre 292 auparavant".
Pour encore plus de végétation en ville l'adjointe Lucille Lheureux encourage "les particuliers qui ont un jardin mais plus le goût ni le courage ou ni le temps de s'en occuper, de les ouvrir à d'autres habitants qui eux auraient la volonté mais pas le terrain". Et puis il y a encore l'opération "jardinons nos rues" qui permet d'installer ici ou là des cultures aux pieds des immeubles, et des aides de la ville pour "végétaliser les façades en plantant en pied de façade".

Les futurs arbres grenoblois attendent sagement leur tour au centre horticole de la ville - Radio France
Les futurs arbres grenoblois attendent sagement leur tour au centre horticole de la ville © Radio France - Laurent Gallien
Parmi eux de plus en plus d'arbres fruitiers - Radio France
Parmi eux de plus en plus d'arbres fruitiers © Radio France - Laurent Gallien