Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Débroussaillement : le casse-tête des communes en Corse

vendredi 4 mai 2018 à 17:09 Par Pierre-Louis Antoniotti, France Bleu RCFM

Comme chaque année, les communes insulaires communiquent à leurs habitants l’obligation légale de débroussailler autour de leur domicile dans un rayon de 50 mètres. Problème, peu d’habitants semblent suivre ces préconisations destinées à lutter contre le danger des incendies.

Maquis
Maquis © Radio France - Pierre-Louis Antoniotti

Corse, France

Encarts dans les journaux, courriers, ou communication sur les réseaux sociaux. Tous les moyens sont bons pour enjoindre les insulaires à débroussailler autour de leur maison. Le but est clair, inciter la population à se protéger du feu. Pourtant, c’est un constat amer que fait Anne-Marie Natali, la maire de Borgu : 

"Vous avez vu ce que nous avons vécu l’année dernière ? Les gens ne coopèrent pas. On a communiqué sur les réseaux sociaux, dans les journaux. Nous ne sommes pas écoutés. On dirait que les gens sont inconscients. On y réfléchit tous les jours à la mairie. Je ne sais plus ce qu’il faut faire."

Pourtant une amende pouvant aller jusqu’à 1500 euros pourrait persuader les riverains. Mais Anne-Marie Natali n’y est pas favorable.

« On ne peut pas toujours faire la politique du bâton. C’est aux gens de prendre de conscience ! »

Il faut dire que l’un des problèmes majeurs en Corse est l’indivision :

« Les gens viennent à la mairie, on leur montre les parcelles. On voit qu’elles sont en indivision. Qu’est ce que vous voulez que l’on fasse ? Ca nous arrive tous les jours. Si les parcelles sont en indivision, ils n’y touchent pas » poursuit Anne-Marie Natali.

Anne-Marie Natali, maire de Borgu

Autre souci, le coût. Passer par une entreprise spécialisée peut s’avérer onéreux. Laurent Pietrotti, gérant d’une entreprise de débroussaillement : « Je le fais en deux jours, 50 mètres autour de la maison, ça représente environ 10 500 mètres carrés. Ca peut coûter entre 500 et 800 euros, ça dépend. »

Une somme qui n’est pas à la portée de tout le monde. C'est pourquoi la plupart de ceux qui respectent l'obligation légale le font eux-mêmes.

Laurent Pietrotti, gérant d'une entreprise de débroussaillement

La date limite pour débroussailler autour de son domicile est fixée au 30 juin.