Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Décharge sauvage à Carrières-sous-Poissy : une association porte plainte

jeudi 26 avril 2018 à 16:51 Par Martine Bréson, France Bleu Paris

Des dépôts d'ordures sauvages se multiplient depuis des années sur la plaine agricole de Carrières-sous-Poissy (Yvelines). L'association Rives de Seine Nature Environnement a décidé de réagir. Elle a identifié des producteurs de déchets et elle indique ce jeudi qu'elle a porté plainte.

La décharge de Carrières-sous-Poissy.
La décharge de Carrières-sous-Poissy. © Maxppp - Bruno Levesque

Carrières-sous-Poissy, France

L'association Rives de Seine Nature Environnement (RSNE) a porté plainte auprès du procureur de la République de Versailles. Depuis des années elle se bat, sans succès, contre les dépôts d'ordures sauvages qui polluent la plaine agricole de Carrières-sous-Poissy (Yvelines). Cette fois, elle se tourne vers la justice et la police. 

Des chantiers montrés du doigt

L'association a fait son enquête. Elle a organisé ce qu'elle appelle une opération "investigation" le 16 avril 2018. Et elle a retrouvé des noms de chantiers dans les détritus. Elle a identifié huit chantiers dont certains ont une certification pour un traitement vertueux des déchets. "Un comble" pour le président de la RSNE, Anthony Effroy. Cette liste a été donnée à la police qui doit faire une enquête et qui, mercredi dernier, a auditionné le président de l'association. L'association de son côté va renouveler son opération "investigation" samedi 28 avril 2018.

La décharge fait deux mètres de haut par endroit

Sur place, la situation est catastrophique. Les détritus forment parfois des montagnes de 2 mètres de haut. La décharge sauvage s'étend sur plusieurs hectares. On y trouve surtout des matériaux qui viennent de chantiers du bâtiment. 

Cela fait trois ans que cela dure. L'association lance l'alerte en juin 2017. Elle estime que "les collectivités locales (Commune de Carrières-sous-Poissy et Communauté Urbaine GPS&O), ainsi que les services de l’État (Préfet) ont fait preuve d’une inertie déconcertante". Elle explique dans un communiqué que le volume de déchets a doublé en un an et "qu'aucune plainte n'a été déposée par les collectivités concernées". 

L'affaire est dans les mains de la justice

La plainte, que l'association Rives de Seine Nature Environnement a déposée, porte sur l'abandon illégal de déchets, la gestion irrégulière de ces déchets, l'élimination de ces déchets sans agrément, l'exploitation d'une installation classée sans autorisation et la mise en danger délibérée de la vie d'autrui. L'association compte se constituer partie civile dans cette affaire.