Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Démission de Nicolas Hulot : "un mauvais signal" selon le président de la Sepant, association écologique en Touraine

mardi 28 août 2018 à 19:19 Par Clément Conte, France Bleu Touraine

Pierre Richard, le président de la Société d'étude de protection et d'aménagement de la nature en Touraine (Sepant) est déçu par l'annonce de la démission du ministre de la transition écologique Nicolas Hulot, mardi matin. Pour lui, c'est un mauvais signal envoyé aux associations locales.

Pierre Richard, le président de la Société d'étude de protection et d'aménagement de la nature en Touraine (Sepant)
Pierre Richard, le président de la Société d'étude de protection et d'aménagement de la nature en Touraine (Sepant) © Radio France - Clément Conte

Tours, France

"Je suis très sensible à cet événement." Le président de la Sepant, la Société d'étude de protection et d'aménagement de la nature en Touraine ne voit pas d'un très bon œil la démission du gouvernement de Nicolas Hulot mardi matin.

Le désormais ex-ministre de la transition écologique quitte ses fonctions après un an passé au gouvernement. "Il s'était fortement engagé, analyse Pierre Richard, le président de la Sepant. Il a fini par renoncer, conscient que les vents contraires étaient trop importants." 

Nous attendons beaucoup d'un ministre chargé de l'écologie - Pierre Richard, président de la Sepant

Avec ses 8 salariés et ses 200 bénévoles, la Sepant est présente tous les jours sur le terrain, en Touraine, pour préserver au maximum la nature et l'environnement. Un travail indépendant des pouvoirs politiques même si les grandes lignes imposées par les gouvernements successifs sont très importantes : "Nous attendons beaucoup d'un ministre chargé de l'écologie puisque nous nous appuyons souvent sur les lois, souligne Pierre Richard. Il faut prendre des dispositions qui nous permettent de _protéger l'environnement ici et maintenant._" 

La politique engagée par Nicolas Hulot depuis un an n'a pas vraiment convaincu le président de la Sepant : "Il a fait surtout des déclarations d'intention, plus que des actions. Je ne peux pas dire que cela nous ait beaucoup aidés". Cependant, Pierre Richard reconnaît qu'il y a eu des avancées cette année, notamment sur le glyphosate et les hydrocarbures. 

Les associations attendent maintenant de connaître le nom du successeur de Nicolas Hulot. "On espère que ce sera quelqu'un qui croira en ce qu'il fait. Le relais des associations locales doit être pris en compte par les politiques. C'est grâce à nous qu'ils recevront les signaux les plus pertinents pour agir", conclut Pierre Richard.