Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Dépôts sauvages d'ordures : le coup de gueule en vidéo d'un agriculteur du Haut-Doubs

mercredi 27 mars 2019 à 16:44 Par Christophe Mey, France Bleu Besançon et France Bleu

Un agriculteur de Villers le Lac dans le Haut-Doubs publie un coup de gueule sous forme de vidéo sur Facebook. Il a découvert l'un de ses champs constellé de déchets provenant de dépôts sauvages de poubelles dispersées par le vent. Il estime en avoir pour trois jours pour tout nettoyer.

Des ordures abandonnées en pleine nature (photo d'illustration)
Des ordures abandonnées en pleine nature (photo d'illustration) © Maxppp - Frédéric Cirou

Villers-le-Lac, France

Antoine Michel, un agriculteur  de  Villers le Lac dans le Haut Doubs,  a eu une mauvaise surprise mardi soir en se rendant sur l'une de ses parcelles isolées.  Il l'a retrouvée constellée d'ordures, provenant de poubelles déposées sur place par de courageux inconnus et dont le contenu a été dispersé par le vent. Des emballages plastiques, des cartons, des boîtes de conserve, des bouteilles vides.  

L'agriculteur a décidé de sensibiliser l'opinion. Il a posté une vidéo sur Facebook. Il ne comprend pas comment de tels comportements peuvent encore exister de nos jours.   

Une pollution qui peut avoir des conséquences graves

Antoine Michel estime en avoir pour trois jours de travail pour nettoyer cette parcelle d'une trentaine d'hectares.  Ces ordures, pour la plupart en plus des déchets recyclables, représentent un danger pour le bétail qui n'est pas à l'abri d'avaler un morceau de plastique ou de ferraille. 

"Depuis quelques années, l'image des agriculteurs est associée à la pollution, mais aujourd'hui", dit Antoine Michel, " je suis plutôt un dépollueur qu'un pollueur. Si je ne ramasse pas ces ordures, personne ne le fera."

Ecoutez l'interview d'Antoine Michel sur France Bleu Besançon :

Antoine Michel, agriculteur à Villers le Lac: "ça me met hors de moi, ce genre de comportement"...