Climat – Environnement DOSSIER : Les Bonnes Ondes

Depuis Bligny-en-Othe, vivre en autonomie, mais pas en autarcie

Par Kevin Dufreche, France Bleu Auxerre et France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 7 mars 2017 à 23:52

Romane et Anton, sur leur Mobilab !
Romane et Anton, sur leur Mobilab !

Romane et Anton se sont lancés un défi : aménager un camping-car et sept mètres carrés habitables en un espace où l'on peut vivre en totale autonomie. Le but, sillonner la France pour sensibiliser aux bienfaits d'une vie plus simple et respectueuse de l'environnement.

"On va faire notre chambre en installant un toit ouvrant", explique Anton, en train d'observer le camping-car qu'il est en train de réaménager avec sa compagne Romane. Eux qui se sont rencontrés durant leurs études à Lyon ont lancé ce projet il y a plusieurs mois, en rachetant le véhicule pour 5.000 euros. "On a travaillé l'hiver dernier pour pouvoir se payer ça", souligne Romane.

Vivre en autonomie

Le camion doit permettre de vivre en parfaite autonomie. Un exemple ? Anton nous en donne un : "avec nos déchets de toilettes et alimentaires, on remplit un mini méthaniseur, qui nous permet de faire du gaz pour cuisiner !". Et tout sert à quelque chose dans le camion.

Anton explique les astuces pour vivre en autonomie dans le Mobilab

On l'a conçu comme un vrai petit éco-système

Partager et convaincre

Avec leur camion, les deux jeunes gens comptent faire le tour des éco-villages, ces communautés organisées elles aussi en autonomie. Mais alors cela voudrait dire vivre en dehors de la société ? Seuls ? Isolés ? Bien au contraire. "On veut sortir des cercles déjà convaincus", explique Anton. "L'idée c'est d'aller chercher les gens qui ne seraient pas encore sensibiliser, c'est ça l'enjeu".

Et la sensibilisation des personnes qui vivent autour de ces villages, elle se ferait de manière très concrète : animations, ateliers, formations, projection de films...

Prendre le temps

Le voyage de ces deux éco-aventuriers devrait durer entre trois et quatre ans. "On a pas défini de parcours. On a juste une idée : les hivers dans le sud, les étés dans le nord. Comme ça, on évite de se trop se chauffer, ou de trop se refroidir !", précise Anton.

Anton, au volant du Mobilab : "On va à 80km/h en pointe..."

Ils ne sont pas pressés : le but, rester plusieurs semaines, voire plusieurs mois dans un éco-village, et visiter les alentours pour sensibiliser, toujours.

Première étape, la biennale du design de Saint-Étienne à partir du 25 mars, où ils ont été invités. Le thème cette année, les mutations du travail. Le thème idéal pour Anton et Romane, qui n'ont plus d'autres activités, à part se consacrer à ce grand projet. Pour le moment, ils arrivent à vivre avec 500 euros par mois, à deux. L'objectif, est d'être toujours plus autonomes et de pouvoir faire toujours plus de choses avec le Mobilab, pour réduire un peu plus la facture. Le défi est lancé !

→ POUR ALLER PLUS LOIN : vous pouvez retrouver les infos, et suivre le Mobilab Sôgno sur la page Facebook, juste ici.

Les bonnes ondes du 08 mars 2017, par Kevin Dufrêche

  - Radio France
© Radio France