Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Des bouquetins ibériques relâchés pour la première fois en Béarn

jeudi 11 avril 2019 à 17:46 Par Axelle Labbé, France Bleu Béarn et France Bleu

Des bouquetins ont été relâchés en vallée d'Aspe ce jeudi. C'est une première en Béarn. L'espèce a disparu depuis plus d'un siècle chez nous.

Cinq bouquetins ont été relâchés ce jeudi matin en vallée d'Aspe
Cinq bouquetins ont été relâchés ce jeudi matin en vallée d'Aspe © AFP - Laurent Ferrière

Accous, France

C'est une première en Béarn : sept bouquetins ont été relâchés en vallée d'Aspe ce jeudi. Les sept individus, dont un cabri (un petit), venus d'Espagne, sont partis gambader sur les hauteurs d'Accous. L'espèce a disparu depuis plus d'un siècle chez nous. Le parc national des Pyrénées avait déjà réintroduit des bouquetins en Bigorre, mais pas encore en Béarn. 

Batman, il est vieux. Et il a des grandes cornes.

C'est donc fait, et devant plus de 300 personnes, dont tous les élèves des établissements scolaires du Haut-Béarn, écoliers et collégiens. Ce sont d'ailleurs les enfants qui avaient choisi les noms des animaux : par exemple, Lazagne, Caramel, Babeth, Hardy, Franckie ou encore Batman

Les enfants du Haut-Béarn, épatés par les lâchers de bouquetins

Les parrains des animaux étaient également présents : le parc national des Pyrénées avait appelé les particuliers à faire un don pour soutenir la réintroduction. Jacques Burbaud a envoyé 150 euros. Il est venu spécialement de Limoges, et a donc fait plus de 500 km pour assister au spectacle. "Parce que le projet me plaisait, tout simplement", raconte-t-il. Il venait en vacances dans les Pyrénées quand il était jeune, et il est heureux de voir que cette fois "c'est du concret. Et puis j'ai des petits enfants, et il faut bien que eux aussi aient le loisir de voir plus tard des animaux encore sauvages". 

Un atout pour le tourisme

L'arrivée des bouquetins est bien sûr une bonne nouvelle pour la biodiversité. Et pour le tourisme, explique le directeur du parc national des Pyrénées, Laurent Grandsimon : "avoir des bouquetins dans les Pyrénées rend plus attractive la destination. Si on peut descendre en ski et avoir des bouquetins à proximité, faire des photos dans la neige, c'est fabuleux ! C'est ce qu'on a en Bigorre. L'été, les bouquetins sont beaucoup moins timides que les isards, et donc on les approche de beaucoup plus près. Nos hébergeurs voient revenir les touristes avec des photos, et des histoires à raconter, comment ils ont vu deux mâles se battre au printemps par exemple. Et ça ajoute au narratif pour dire que les Pyrénées, c'est une destination superbe". 

Le parc national des Pyrénées prévoit de réintroduire 70 bouquetins dans les deux ans en Béarn.

70 bouquetins doivent être relâchés en Béarn d'ici deux ans - AFP
70 bouquetins doivent être relâchés en Béarn d'ici deux ans © AFP - Iroz Gaizka