Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Des centaines de dauphins morts sur les plages de l'Atlantique : Sea Shepherd accuse les bateaux de pêche

Dans la nuit de mardi, l'ONG a photographié dans le Golfe de Gascogne les dauphins pris au piège des filets de pêche, et met directement en cause les techniques utilisées par ces chalutiers. 600 cadavres de dauphins ont été retrouvés ces six dernières semaines sur les plages de l'Atlantique.

L'une des images prises pa l'ONG lors de son opération en mer
L'une des images prises pa l'ONG lors de son opération en mer - Sea Shepherd

Bordeaux, France

Sea Shepherd accuse, preuves à l'appui : l'ONG, spécialisée dans la protection des mers et de la biodiversité marine diffuse des images des dauphins pris au piège des filets de pêche dans le Golfe de Gascogne. Des images qu'elle a tournées dans la nuit de mardi à mercredi : elles montrent deux dauphins morts remontés par deux chalutiers.

Pour Sea Shepherd, pas de doute : ce sont bien les techniques utilisées par les chalutiers, qui pêchent le bar, qui sont responsables de la mort des 600 dauphins, souvent mutilés,  retrouvés ces six dernières semaines sur les plages de l'Atlantique. "Un chiffre énorme, pourtant bien en deçà de l'ampleur du phénomène", explique l'ONG dans son communiqué, en rappelant que d'après Pélagis, l'observatoire scientifique basé à la Rochelle, 80% des dauphins tués coulent en mer et n'atteignent jamais le rivage. 

L'une des photos diffusées sur son site par l'ONG  - Aucun(e)
L'une des photos diffusées sur son site par l'ONG - Sea Shepherd

"Halte au carnage", dit Lamya Essemlali, la présidente de Sea Shepherd France, qui a supervisé cette opération en mer. "Au cours de nos patrouilles, nous croisons tous les jours de nombreux dauphins dans cette zone particulièrement sensible. Ils évoluent sur les frayères de bars, au milieu de nombreux chalutiers et fileyeurs qui ratissent la zone".

Ces captures n'ont rien d'accidentelles, elles sont prévisibles, quasi-systématiques et acceptées comme telles" — Lamya Essemlali, présidente de Sea Shepherd France

"Il est plus qu'urgent que les consommateurs demandent des comptes sur la provenance du poisson qu'ils ont dans leur assiette", conclut la présidente du mouvement.