Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Des chèvres pour nettoyer les bords de Loire à Orléans

samedi 21 avril 2018 à 7:04 Par Patricia Pourrez, France Bleu Orléans

C'est la nouvelle attraction des bords de Loire à Orléans : des chèvres en éco-pâturage au niveau des quais Madeleine et Saint Laurent. Elles seront une vingtaine d'ici la fin du mois pour nettoyer les berges entre le Pont Joffre et le Pont de l'Europe.

Les chèvres se régalent même sur un terrain en pente !!
Les chèvres se régalent même sur un terrain en pente !! © Radio France - Patricia Pourrez

Orléans, France

C'est la 3ème opération d'éco-pâturage lancée par la ville d'Orléans depuis un an et elle ne passe pas inaperçue !! Depuis une semaine, des chèvres naines, de race alpine et poitevine, ont pris leurs quartiers d'été sur les bords de Loire, au niveau des quais Madeleine et Saint Laurent. Leur mission : dévorer les ronces et autres racines qui envahissent la zone. " A cet endroit précis, c'est normalement l'Etat qui doit intervenir pour l'entretien" explique Aude de Quatrebarbes, l'adjointe en charge de la gestion du domaine public. " Mais depuis des années, il ne se passe rien. La végétation n'arrête pas de pousser et envoyer des agents sur ce terrain en pente serait trop dangereux". L'élue a donc eu l'idée de recourir à l'éco-pâturage. "Une méthode simple et écologique" 

Des chèvres .....plutôt que des moutons 

Jusqu'à présent, la Ville d'Orléans avait eu recours à des moutons pour entretenir un terrain à Saint Marceau et un bassin à la Fosse Bénate, au bout de l'Avenue des Droits de l'Homme. Mais là, pour les berges en pente des bords de Loire, la chèvre est "l'animal idéal" selon Nathalie Fourrage, la Présidente de l'Association la Moutonte qui loue les animaux à la Ville. " La chèvre adore les terrains en pente, grimper, sauter et en plus, là, au milieu des ronces, elle va trouver son bonheur pour manger". Pour l'instant, 12 chèvres et boucs sont déjà arrivés mais d'ici la fin du mois, il y en aura une vingtaine. Ils y resteront jusqu'en novembre, le temps de débroussailler toute la partie entre le pont Joffre et le pont de l'Europe, soit un peu plus d'un kilomètre de longueur. 

Une clôture pas très esthétique ??

La clôture fait environ 1mètre 50 de haut et elle va s'étendre sur près d'un kilomètre - Radio France
La clôture fait environ 1mètre 50 de haut et elle va s'étendre sur près d'un kilomètre © Radio France - Patricia Pourrez

Pour la sécurité des biquettes, la ville a fait installer un grillage côté quai, le long du chemin de promenade. Une clôture d'environ 1 mètres 50 de haut avec des pieux en bois. Et déjà, certains se sont plaints à la ville de cette installation pas très esthétique.  De quoi énerver Nathalie Fourrage " Les gens vont s'habituer. C'est le retour du rural à la ville. Quand vous allez à la campagne, ça ne choque personne de voir les vaches derrière leur clôture"

Pourquoi une enclos grillagé pour les chèvres des bords de Loire ?

Cette opération a coûté 15.000 euros à la ville : 10.000 pour le grillage et 5.000 pour la location des chèvres à l'association La Moutonte. Avis aux promeneurs et riverains : il est interdit de donner à manger aux chèvres et notamment du pain. A forte dose, le gluten peut entraîner chez elles des diarrhées et provoquer leur mort.