Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Des cigogneaux de Sarralbe vont être équipés de GPS

lundi 4 mars 2019 à 19:08 Par Arthur Blanc, France Bleu Lorraine Nord

Une vraie expérience scientifique à Sarralbe. Quatre cigogneaux de la commune vont être équipés d'ici le printemps de transpondeurs GPS. Les données récoltées seront ensuite étudiées dans un institut basé à Munich en Allemagne.

Lorsqu'ils seront nés, 4 cigogneaux de la commune de Sarralbe seront équipés d'un GPS pour mieux étudier leurs migrations.
Lorsqu'ils seront nés, 4 cigogneaux de la commune de Sarralbe seront équipés d'un GPS pour mieux étudier leurs migrations. © Maxppp - PHOTOPQR/OUEST FRANCE

Sarralbe, France

A Sarralbe, on aime les cigognes. Pour aller plus loin que la simple observation des cigognes via la webcam, la commune va lancer une expérience scientifique au printemps. Quatre cigogneaux porteront sur eux un GPS pour étudier au plus près leur migration. Les données récoltées seront utilisées de deux façons. Sur le site web de la commune, les trajectoires seront visibles. Et d'autres informations comme la vitesse de vol ou la fréquence du battement des ailes seront étudiées en Allemagne, à l'institut Max-Planck de Munich.

Une volonté écologique

Selon Pierre-Jean Didiot, le maire de la commune, cette expérience est une manière pédagogique d'éduquer le grand public à l'écologie. "Ça va nous permettre d'aborder les grands enjeux environnementaux. La disparition des zones humides par exemple, le réchauffement climatique, l'utilisation des pesticides, la pollution par le plastique, la disparition de certaines espèces... Et la cigogne peut avoir un rôle de déclencheur de réflexion pour une portée plus générale." Deux cigogneaux seront sélectionnés sur le nid du toit de la mairie, et deux autres juste à côté de l'hôtel de ville.

Des cigogneaux... qui n'existent pas encore

On a beau savoir qui seront les cigogneaux étudiés, ils ne sont toujours pas venus au monde. Il faut encore attendre que nature se fasse... "Les couples sont formés, explique Pierre-Jean Didiot, mais il faut encore faire les œufs, que les cigogneaux naissent, qu'ils grandissent, et qu'ils migrent en août." Au printemps, à la naissance des petits, les GPS seront posés. Au total, la commune va débourser 7 000 euros, le prix des 4 transpondeurs. Le coût de l'étude des données sera pris en charge par l'institut Max-Planck.