Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Des communes de la Manche n’ont pas les moyens de lutter contre l’érosion du littoral

mercredi 7 novembre 2018 à 9:09 Par Frédérick Thiébot, France Bleu Cotentin

Le cordon dunaire est fragilisé à chaque coup de vent et doit être renforcé en urgence. Le maire de Bricqueville-sur-Mer sur la côte ouest de la Manche dénonce un désengagement partiel de l’Etat pour financer ces travaux

Les communes du littoral manchois luttent contre l'érosion du cordon dunaire
Les communes du littoral manchois luttent contre l'érosion du cordon dunaire © Maxppp - CANUET Philippe

Bricqueville-sur-Mer, France

Hervé Bougon, le maire de Bricqueville-sur-Mer près de Granville, se bat pour protéger le cordon dunaire de sa commune grignoté par la mer notamment lors des tempêtes hivernales.

La dernière tempête a mis en danger les installations destinées à protéger le littoral et les coups de vent de l'hiver risque d’aggraver la situation, selon le maire.  Et ça peut être dramatique pour la commune car les habitations et campings de Bréhal et Bricqueville-sur-mer sont sous le niveau de la mer dans le havre de la Vanlée, ajoute l'élu.  

Il y a deux types de travaux à réaliser. Une action rapide et d'urgence qui est le rechargement en sable  qui permet d'éviter l’aggravation de la situation et une action de prévention avec la pose de ganivelles (clôtures en lattes de bois) et de brise-lames qui permettent de limiter la houle et donc l'attaque dunaire.  

Nous n'avons pas les moyens de lutter seul contre l'érosion 

La municipalité de Bricqueville-sur-mer a demandé une aide de l'état. Mais la DDTM, la Direction Départementale des Territoires et de la Mer, qui devait financer les travaux à hauteur de 80 % a réduit sa participation à 60 %. Pour le seul rechargement en sable, cela nous coûterait 20 000 €uros, estime Hervé Bougon. "C'est énorme et nous ne pouvons le financer. Je me bats aujourd'hui parce que le cordon dunaire, c'est la limite de notre territoire national et c'est donc aux services de l'état de prendre en charge les limites de notre territoire national, au même titre qu'un propriétaire qui pourrait prendre en charge sa clôture qui limite son terrain.  Je ne dis pas que l'état se désengage totalement, mais il y a une situation d'urgence. On n'a pas des mois devant nous. C'est aujourd'hui et maintenant qu'il faut agir."

La DDTM de la Manche précise qu'elle a une dotation de 946 000 € pour les travaux de protection dunaire. C'est près de 20% de l'enveloppe nationale. Mais cette année, l'ensemble des demandes de travaux des communes du littoral s'élèvent à environ deux millions d'€uros. Les services de l'état ont donc proposé de réduire la participation à 60 % pour cette année, mais la DDTM tente de trouver des solutions avec les municipalités.