Climat – Environnement

Des dauphins contaminés par des produits industriels en mer de Manche

Par Clémentine Vergnaud, France Bleu Armorique, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Breizh Izel, France Bleu Cotentin et France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) vendredi 2 septembre 2016 à 16:08

Les dauphins de mer de Manche sont contaminés par une pollution liée à des composants industriels. Photo d'illustration
Les dauphins de mer de Manche sont contaminés par une pollution liée à des composants industriels. Photo d'illustration © Maxppp - Jérôme Gorin

Une étude scientifique parue dans la semaine du 29 août 2016 alerte sur la contamination de dauphins au mercure et au polychlorobiphényles en mer de Manche. Des produits industriels interdits depuis une trentaine d'années.

La plus importante colonie de grands dauphins en Europe (400 cétacés), située en mer de Manche, serait contaminée de façon "assez alarmante" au mercure et au polychlorobiphenyles (PCB). C'est ce que révèle une étude du Groupe d'étude des cétacés du Cotentin (GECC) publiée dans la semaine du 29 août 2016, financée à 80% par l'Agence de l'eau Seine-Normandie (un organisme public) et à 20% par la fondation Total. Les PCB sont des produits industriels interdits depuis 1987 maintenant mais ils imprègnent encore les sols et s'accumulent dans les mers. Les taux de PCB les plus forts au monde ont été observés sur ces dauphins qui vivent entre la baie de Seine et la baie de Saint-Brieux.

Des biopsies sur les dauphins

Pour réaliser cette étude, le GECC a réalisé de petites biopsies sur la couche externe de la graisse de 60 dauphins sur les 400 que compte la colonie. Ils ont retrouvé des polluants organiques persistants dont le PCB. Des concentrations 1.4 fois plus élevées que celles constatées par d'autres chercheurs qui ont travaillé sur 36 grands dauphins de Caroline du Sud ou que celles relevées dans une étude portant sur 15 de ces animaux en Ecosse. "Des doses suffisamment importantes pour mettre en danger les populations de mammifères marins et de grands dauphins", selon Cyrielle Zanuttini, responsable de l'étude.

Les scientifiques ont aussi retrouvé du mercure, dans des quantités "très élevées et préoccupantes" même si "les dauphins possèdent des mécanismes de défense pour lutter contre la toxicité des métaux", précise le rapport. Les concentrations moyennes de mercure relevées sur les peaux des 49 grands dauphins mâles sont cinq fois plus élevées que celles observées en moyenne sur 74 animaux dans une autre étude en Caroline du sud. L'exposition continue au mercure peut les rendre plus sensibles aux maladies.

Ce type de pollution avait déjà été constaté en janvier par le Groupe d'étude des cétacés de Méditerranée.

La pollution des dauphins par les PCB est plus importante en mer de Manche (orange) que dans les autres pays. - Radio France
La pollution des dauphins par les PCB est plus importante en mer de Manche (orange) que dans les autres pays. © Radio France - Capture d'écran - rapport du Groupe d'étude des cétacés du Cotentin (GEEC)

Une contamination transgénérationnelle

Pour Cyrielle Zanuttini, difficile de savoir d'où provient cette contamination. "Les dauphins fréquentent la baie de Seine et se nourrissent de ses poissons. Ca peut être une explication." Le plus inquiétant est sans doute la transmission de cette pollution. "Les mâles sont deux fois plus touchés parce que les femmes se déchargent de ces polluants en allaitant. C'est donc alarmant pour les nouveaux-nés, la pollution est transgénérationnelle."

Les conséquences de cette contamination sont graves : elle réduit le système immunitaire et peut engendrer la mort. Mais difficile d'attribuer la mort d'un dauphin à cette pollution : "Nous récupérons les dauphins échoués trop tard pour connaître les causes précises de son décès", explique Cyrielle Zanuttini.

Partager sur :