Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Des déchets non recyclables utilisés pour chauffer des logements

jeudi 5 octobre 2017 à 15:42 Par Gildas Menguy, France Bleu Mayenne

C'est un exemple concret de ce qui s'appelle l'économie circulaire. Des déchets non recyclables servent de combustible à une chaudière qui permet ensuite de chauffer des logements de la ville de Laval. Cette chaudière CSR sur le site de Séché Environnement à Changé est une première en France.

Une partie de la chaudière aux combustibles solides de récupération (CSR) sur le site Séché Environnement de Changé.
Une partie de la chaudière aux combustibles solides de récupération (CSR) sur le site Séché Environnement de Changé. © Radio France - GM

Changé

C'est une nouvelle étape dans le long processus de Transition énergétique. Pour la première fois en France, un nouvel outil de production d'énergie utilisant des Combustibles solides de Récupération (CSR) est mis en place. Il s'agit d'utiliser la partie non recyclable des déchets triés (certains plastiques par exemple) pour servir de combustible. Une chaudière bien particulière brûle ces déchets, chauffe de l'eau à 117 degrés qui est ensuite envoyée dans le circuit de chauffage de la ville de Laval. Ainsi, l'équivalent de 6400 logements vont être chauffés dès cet hiver avec ce système. Des déchets utilisés comme combustible pour remplacer le gaz, une énergie fossile.

Dans le tube de gauche, des copeaux de bois et dans le tube de droite, les fameux Combustibles solides de récupération (CSR). - Radio France
Dans le tube de gauche, des copeaux de bois et dans le tube de droite, les fameux Combustibles solides de récupération (CSR). © Radio France - GM

Le four chaudière sur le site Séché Environnement de Changé a une capacité de 3 tonnes / heure de CSR. Il est maintenu en permanence au-dessus de 850 degrés. Le four fonctionne ainsi 24 heures sur 24. En période estivale, la chaleur produite est utilisée pour l'eau chaude sanitaire et surtout pour la déshydratation des fourrages de la coopérative Deshyouest installée juste à côté de la chaudière.

A gauche, la grande colonne abrite le four de la chaudière CSR. - Radio France
A gauche, la grande colonne abrite le four de la chaudière CSR. © Radio France - GM

Pour Séché Environnement, la création de cette chaudière unique en France représente un investissement de plus de 21 millions d'euros. Une somme qui comprend les 10 km de réseau créés entre le site de Séché et le réseau de chaleur de la ville de Laval (connexion au niveau du quartier Ferrié). L'Etat via l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) a participé à hauteur de 6 millions d'euros.

D'autres projets de chaudière CSR sont en cours de réflexion ailleurs en France. Mais la Mayenne aura une nouvelle fois été précurseuse.