Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des dégâts considérables en Isère, après les violents orages de samedi

-
Par , France Bleu Isère

Le bilan est catastrophique après les gros orages qui ont touché, samedi, la Drôme et le Sud Grésivaudan en Isère. Certaines cultures ont été ravagées par la grêle : vergers, vignes et champs de noyers ont été saccagés par des grêlons énormes. Les agriculteurs sinistrés demandent de l'aide.

À Beaulieu, dans le Sud-Grésivaudan, les grelons, énormes, ont cisaillé les plantes et les arbres samedi après-midi.
À Beaulieu, dans le Sud-Grésivaudan, les grelons, énormes, ont cisaillé les plantes et les arbres samedi après-midi. - Un auditrice de France Bleu Isère

De mémoire de pompiers, c'est du jamais vu ces vingt-cinq dernières années. Dans le Sud Grésivaudan, en Isère, la grêle a frappé violemment les cultures ce samedi, alors que le département était en alerte orange à cause des violents orages annoncés. En l'espace d'une heure, des grêlons de plusieurs centimètres de diamètres se sont abattus sur certaines zones du département, et jusque dans la Drôme, où les dégâts sont, là aussi colossaux

Plus de 200 interventions en quatre heures

En Isère, les pompiers ont mis en place une cellule de crise et mené 223 interventions rien qu'entre 14h30 et 18 heures pour des arbres, des toits ou des cheminées. Les secteurs les plus touché sont la région de Moirans, le Sud Grésivaudan et le Nord Isère, à Tullins notamment. Le trafic ferroviaire a même été interrompue sur la ligne Grenoble-Chambéry et perturbée entre Grenoble et Lyon samedi après-midi.

Désolation dans les champs de noyers

Dans les champs de noyers de la Bièvre et du Sud-Grésivaudan, ce sont même de véritables scènes de désolation qui ont eu lieu. La grêle a couché des centaines de noyers couchés au sol dans les secteurs de Moirans, Tullins et Saint-Marcellin.

Le ministre de l'agriculture est attendu chez un nuciculteur de Montagne, près de Chatte, ce lundi midi. La veille, dimanche, Didier Guillaume était dans la Drôme, à la Roche-de-Glun, à l'ouest de Roman-sur-Isère auprès des agriculteurs sinistrés. Il a assuré aux agriculteurs que l'état de catastrophe naturelle serait déclaré. "Évidemment, l'État déclarera l'état de catastrophe naturelle, a-t-il assuré, sans préciser quels seront les secteurs concernés. Mais il faudra attendre un jour ou deux. Il faut déclarer les sinistres auprès des assurances, c'est indispensable. Nous prendrons toutes les mesures qui s'imposent" a-t-il conclu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess