Climat – Environnement

Des enfants de l'école des Mathes replantent des pins dans la forêt de la Coubre dévastée en 1999

Par Charlotte Jousserand, France Bleu La Rochelle lundi 13 novembre 2017 à 6:03

La nouvelle campagne de plantation de l'ONF vient de commencer et elle va durer deux ans
La nouvelle campagne de plantation de l'ONF vient de commencer et elle va durer deux ans © Radio France - Charlotte Jousserand

Une classe de l'école des Mathes en Charente-Maritime a aidé les techniciens de l'ONF pour planter des jeunes pins dans un secteur dévasté par la tempête de 1999. Un Atelier pratique pour sensibiliser les plus jeunes à la conservation de la forêt.

Ce vendredi 10 novembre, les 26 élèves de grandes et moyennes sections de l'école des Mathes n'ont pas cours dans une salle de classe mais dans une forêt, dans la forêt de la Coubre à quelques kilomètres. Équipés pour l'occasion de doudounes, bonnets et bottes en caoutchouc, les enfants assistent par petits groupes les techniciens de l'ONF. L'office national des forêts entame une opération de plantation de jeunes plants de pins sur les derniers secteurs encore dévastés par la tempête de 1999. Pour débuter cette opération, l'ONF a invité les enfants à participer pour les sensibiliser et leur montrer la forêt sous un autre jour.

70 hectares à replanter

Bien sûr, ces enfants de 5 ans n'étaient pas nés en 1999, la tempête ils ne l'ont pas connue. Ils voient juste les dégâts. Un secteur de la passe blanche qui n'abrite plus de pins mais des petits arbustes et un secteur qui paraît bien vide comparé à la forêt environnante. La tempête de 1999 a couché 200.000 m3 d'arbres selon l'ONF. La plupart des secteurs ont été replanté mais il reste 70 hectares encore à replanter. Les enfants sont repartis en petits groupes avec un technicien de l'ONF. Tous les trois mètres, il creuse le sol, un enfant dépose un plant qui est ensuite recouvert de terre.

Après la plantation, chaque plant est protégé par une gaine noire fixée par deux tuteurs. Dominique André, technicien de l'ONF explique aux enfants la raison : "Les animaux comme les biches, les cerfs, les chevreuils et les sangliers viennent manger des petites pousses donc si l'on ne met pas de protection, les animaux viennent les manger et notre travail ne servira à rien".

Il reste 70 hectares à replanter dans la forêt de la Coubre - Radio France
Il reste 70 hectares à replanter dans la forêt de la Coubre © Radio France - Charlotte Jousserand

30 à 40.000 plants de pins maritimes

Selon l'ONF, c'est la forte présence d'animaux sauvages couplée à des conditions climatiques difficiles qui expliquent l'échec de la première plantation il y a quatre ans. Les techniciens recommencent donc à partir de novembre 2017. Ils vont planter entre 30 et 40.000 plants de pins maritimes sur les 70 hectares encore dévastés par les dégâts de la tempête de 1999. Dominique André se souvient de cette tempête. Il venait d'arriver dans la forêt de la Coubre. Pour lui cela a été une épreuve terrible mais voir des enfants replanter "c'est réconfortant surtout que ce sont les générations à venir qui vont prendre soin de la planète".

La forêt de la Coubre a plusieurs missions. La première est la conservation mais elle a aussi une seconde mission, celle de production de bois destinée à la fabrication de pâte à papier mais aussi de palettes notamment.