Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Des fleurs semées au pied du mur contre les pesticides

mercredi 15 mars 2017 à 19:51 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry

Plusieurs communes de l'Indre utilisent la technique du semis de Fleurs de Printemps comme alternative aux pesticides.

SEMIS PIED DE MUR AU MAGNY
SEMIS PIED DE MUR AU MAGNY - ©CPIE Brenne Berry

Le Pêchereau, France

Depuis le 1er janvier 2017, les communes n'ont plus le droit d'utiliser de pesticides pour enlever les mauvaises herbes sur les trottoirs... il faut trouver des alternatives ! Parmi les idées originales : le semis en pied de mur de Fleurs de Printemps. Une technique écologique et qui - en plus ! - embellit l'espace public.

Le chardon est perdu au milieu des fleurs, on ne le voit plus

QUENTIN REVEL ANIMATEUR CPIE BRENNE BERRY - Radio France
QUENTIN REVEL ANIMATEUR CPIE BRENNE BERRY © Radio France - Jonathan Landais

Avec les semis de fleurs en pied de mur, les mauvaises herbes ne disparaissent pas pour autant, elles sont juste... mieux acceptées, explique Quentin Revel animateur à la CPIE Brenne Berry : "les fleurs vont augmenter la concurrence avec les herbes spontanées (les mauvaises herbes NDLR) et le semi pied de mur va vraiment prendre la place de ces plantes".

La technique permet aussi de désherber moins souvent : "quand on doit désherber au coupe fil ou à la binette, on doit intervenir très régulièrement, toutes les semaines, alors qu'avec les semis on a juste à semer fin d'hiver-début printemps et à revenir couper une fois en automne pour enlever les fleurs qui sont montées en graines".

Plus de 1.500 euros d'économies au Pêchereau

La technique est utilisée sur la commune du Pêchereau depuis deux ans et le maire Jean-Pierre Nadillon en est très satisfait. Il assure même qu'il a fait des économies : 200 euros de budget par an pour les semi de fleurs aujourd'hui, contre 2.000 euros auparavant pour l'achat de produits phytosanitaires, "sans compter le désagrément pour les employés, car avant les gars devaient prendre les masques, les combinaisons, on était un peu des extraterrestres !"

SACHET GRATUIT AU PÊCHEREAU ! - Radio France
SACHET GRATUIT AU PÊCHEREAU ! © Radio France - Jonathan Landais

Dans l'Indre, 67 communes participent à ce jour à l'opération "Objectif Zéro pesticide", dont 18 totalement, c'est-à-dire sans dérogation pour les terrains de sports et les cimetières. Le CPIE Brenne Berry organise régulièrement des ateliers dans les communes pour apprendre aux habitants à planter ces "semis en pied de mur". Voici les prochaines dates :

  • Jeudi 16 mars devant la mairie de Cuzion de 17h à 18h
  • Vendredi 17 mars devant la mairie de Neuillay-les-Bois à 17h30
  • Samedi 25 mars à 16h à la salle des fêtes d'Aigurande
  • Mercredi 5 avril devant la mairie de Saint-Lactencin à 18h
  • Mardi 18 avril à 15h devant la mairie de Crozon-sur-Vauvre
  • Mardi 18 avril à 17h30 au jardin public de Sainte-Sévère-sur-Indre