Climat – Environnement

Des gloutons au parc animalier de Sainte Croix

Par Clément Lhuillier, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu jeudi 28 janvier 2016 à 19:08 Mis à jour le vendredi 29 janvier 2016 à 12:22

Deux gloutons sont arrivés au Parc animalier de Sainte-Croix
Deux gloutons sont arrivés au Parc animalier de Sainte-Croix - Morgane Bricard - Parc animalier de Sainte-Croix

Le parc de Sainte Croix de Rhodes a présenté jeudi ses nouveaux pensionnaires : un couple de gloutons, venus de Suède. Ces carnivores du Grand Nord arrivent dans le cadre d'un échange européen de sauvegarde de l'espèce.

Ils s'appellent Saivo et Vidja et ils semblent déjà à l'aise dans leur nouvel environnement. Pour accueillir ce couple de glouton venu de Suède, le parc animalier de Sainte Croix à Rhodes a aménagé un enclos spécial de 3000m2, représentant la Taïga, cette forêt boréale où vivent ces animaux à l'état sauvage.

D'un pelage brun, de la taille d'un petit ours, les gloutons sont de redoutables carnivores"capables dans la nature de s'attaquer à des ours ou a des loups"  confie Yan Vermeer, le directeur animalier du parc. Le glouton porte bien son nom : il aime ingurgiter des quantités de viande, principalement sur des cadavres d'animaux qu'il a pris soin d'emporter et de cacher. Discret dans la nature (il est parfois surnommé le "fantôme du Grand Nord"), le glouton est également rare en France puisqu'il n'existe que 8 spécimens à travers le pays. 

Les gloutons dévorent de très grosses quantités de viande - Aucun(e)
Les gloutons dévorent de très grosses quantités de viande - Morgane Bricard - Parc animalier de Sainte-Croix

Programme de sauvegarde

Saivo et Vidja ont un an, ils ont fait connaissance à Sainte Croix. "Ça se passe plutôt bien la journée, et la nuit, on ne sait pas ce qu'ils font" explique dans un sourire Yan Vermeer, "on espère avoir d'autres petits gloutons d'ici un an environ."  Car c'est bien le but de leur arrivée à Sainte Croix : les faire se reproduire. Leur arrivée dans le pays de Sarrebourg s'inscrit dans le cadre d’un programme d’élevage européen (EEP). Bien qu’il ne soit pas menacé au niveau mondial, le glouton est classé « vulnérable » sur la liste rouge des espèces menacées en Europe. Une tâche qui ne s'annonce pas facile. "Il n'y a eu qu'une seule naissance de glouton en France jusqu'à présent" confie le directeur du Parc, Pierre Singer, "cela demande un véritable savoir faire, une véritable technicité. Mais notre projet a séduit le coordinateur européen."

Ouverture exceptionnelle du 6 au 21 février

Le public pourra faire la connaissance de ces gloutons dés le 6 février 2015, date de l'ouverture exceptionnelle du parc de Sainte-Croix pour les vacances d'hiver (jusqu'au 21 février), une première depuis 35 ans.

L'un des gloutons du parc animalier de Sainte-Croix - Aucun(e)
L'un des gloutons du parc animalier de Sainte-Croix - Morgane Bricard - Parc animalier de Sainte-Croix