Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Ce mercredi, l'humanité a épuisé les ressources de la planète pour toute l'année 2018

lundi 30 juillet 2018 à 16:26 - Mis à jour le mercredi 1 août 2018 à 8:25 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Dès ce mercredi, la population mondiale aura consommé toutes les ressources naturelles que la Terre peut produire en une année. L'humanité va vivre "à crédit" pendant cinq mois, grevant un peu plus les ressources de la planète chaque année.

Un chantier de coupe de bois, au Venezuela.
Un chantier de coupe de bois, au Venezuela. © AFP - PHILIPPE ROY / Aurimages

Ce mercredi 1er août, l'humanité a consommé toutes les ressources que la Terre peut lui offrir pour une année, a indiqué lundi le réseau Global Footprint Network. Les hommes ont consommé l'ensemble des ressources que la nature peut renouveler en un an et vivront "à crédit" pendant cinq mois, selon l'ONG. Ce "jour du dépassement" arrive de plus en plus tôt chaque année. 

Il faudrait 1,7 Terre pour subvenir à nos besoins actuels 

Le 1er août est "la date à laquelle nous aurons utilisé plus d'arbres, d'eau, de sols fertiles et de poissons que ce que la Terre peut nous fournir en un an pour nous alimenter, nous loger et nous déplacer et émis plus de carbone que les océans et les forêts peuvent absorber", explique Valérie Gramond de WWF, partenaire du Global Footprint Network. "Il nous faudrait aujourd'hui l'équivalent de 1,7 Terre pour subvenir à nos besoins", souligne WWF dans un communiqué.

  - Aucun(e)
-

Dans le monde, un tiers des aliments finit à la poubelle 

Cette date est la plus précoce jamais enregistrée depuis le lancement du "jour du dépassement" au début des années 1970, où la date retenue était celle du 29 décembre. En 2017, il était intervenu le 3 août. Le mouvement "s'est accéléré à cause de la surconsommation et du gaspillage", explique Valérie Gramond, qui rappelle que dans le monde, environ un tiers des aliments finissent à la poubelle."On met à mal la capacité de la planète à se régénérer", en puisant par exemple dans les stocks de poissons, ajoute-t-elle.

Développer les énergies vertes, repenser les villes et manger moins de viande

"On doit passer du cri d'alarme à l'action", estime Pierre Cannet du WWF, qui s'inquiète de la reprise des émissions de CO2 au niveau mondial en 2017 après trois années de stabilisation. Sur le site internet du "jour du dépassement" sont présentées différentes solutions pour inverser la tendance : revoir la façon dont sont pensées les villes, développer et privilégier les énergies vertes, lutter contre le gaspillage alimentaire et la surconsommation de viande, limiter l'expansion démographique.

  - Aucun(e)
-