Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Des dizaines de poissons en détresse respiratoire dans la Vilaine, craintes d'une nouvelle pollution

dimanche 29 octobre 2017 à 9:51 Par Morgane Heuclin-Reffait et Alexandre Frémont, France Bleu Armorique

Depuis samedi après-midi, des centaines de poissons ont été aperçus en train d'asphyxier dans la Vilaine à Acigné, près de Rennes. Ce dimanche, la situation revient à la normale. La piste d'une pollution due à un rejet de matière organique est privilégiée.

Des dizaines de poissons sont toujours à la surface pour trouver de l'oxygène
Des dizaines de poissons sont toujours à la surface pour trouver de l'oxygène © Radio France - Alexandre Frémont

Acigné, France

Samedi après-midi, des centaines de poissons étaient en train de remonter à la surface pour trouver de l'oxygène dans la Vilaine, au niveau d'Acigné.

"Ce qu'on sait, c'est que ce n'est pas une pollution chimique car les poissons ne meurent pas empoissonnés, c'est une pollution due à un rejet trop chargé en matière organique, qui consomme tout l'oxygène dans l'eau", explique Jérémy Grandière.

Ce dimanche matin, quelques poissons sont morts, mais bien moins que ce qui était craint la veille. Grâce au débit du courant d'eau, le rejet de matière organique se serait dilué plus facilement, limitant ainsi la mortalité des poissons. Les pompiers sont sur place avec une embarcation et un véhicule spécial pour effectuer des relevés de l'eau.

Les pompiers sont venus avec un véhicule spécial pour faire des analyses chimiques de l'eau - Radio France
Les pompiers sont venus avec un véhicule spécial pour faire des analyses chimiques de l'eau © Radio France - Alexandre Frémont

De leur côté, les pêcheurs ne décolèrent pas. Car cette pollution est loin d'être la première dans le département. Fin août, près de cinq tonnes de poissons morts avaient ainsi été repêchés dans la Seiche après une pollution accidentelle par l'usine Lactalis. Et depuis, ça n'a pas arrêté selon Jérémy Grandière :

Toutes les semaines on a un signalement de pollution ! Ce n'est plus possible, on ne doit plus vivre ce genre de choses ! Il faut prendre au sérieux ce qu'on est en train de vivre !