Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Des motos sur des sentiers du massif : le préfet des Vosges rappelle les règles

"La circulation des véhicules à moteur est par principe interdite dans les espaces naturels", précise dans un communiqué ce lundi 27 mai le préfet des Vosges. Le mois dernier, un randonneur a filmé deux motards empruntant un chemin de randonnée GR5. Le maire de la Bresse a saisi la justice.

Interdiction aux véhicules à moteur de rouler sur des sentiers de randonnée comme ici au sommet du Hohneck
Interdiction aux véhicules à moteur de rouler sur des sentiers de randonnée comme ici au sommet du Hohneck © Radio France - Nathalie Broutin

Vosges, France

"Recommandation pour la circulation des véhicules à moteur dans les espaces naturels", c'est le titre du communiqué ce lundi 27 mai de la préfecture des Vosges. Il rappelle que "la circulation des véhicules à moteur est, par principe interdite dans les espaces naturels, elle n'est autorisée que sur les routes nationales, départementales, communales et chemins ruraux".  Aucune signalisation n'est en place  sur les chemins "ils sont, par leurs caractéristiques propres, fermés à la circulation". 

Une communication qui survient après que le maire de La Bresse ait saisi le procureur pour dénoncer le passage de motards sur un sentier de montagne. Le 26 avril dernier, un randonneur a filmé deux motards sur un chemin de randonnée GR5. L'association SOS Massif des Vosges, qui a alerté l'élu bressaud, confie avoir des signalements très régulièrement de contrevenants sur des sentiers à moto, moto-neige, quads ou 4X4. 

Le préfet vosgien rappelle les dommages causés à la flore, la faune, la dégradation des sentiers, et la création de conflits. 

Des amendes lourdes 

Des contrôles réguliers sont assurés pour "lutter contre les pratiques illégales". Les contrevenant risquent des amendes  lourdes, jusqu'à 1500 euros, l'immobilisation ou la saisie de leur véhicule. Les refus d'obtempérer aux injonctions des personnes assermentées sont passibles de 15 000 euros d'amende et 6 mois de prison.