Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Des pesticides retrouvés dans les cheveux d'enfants vivant en zones agricoles

-
Par , France Bleu

Selon une étude révélée mardi par l'association environnementale Générations futures, des traces de pesticides ont été retrouvées dans les cheveux de trente enfants habitant ou allant à l'école dans des zones agricoles.

Les prélèvements ont été faits par les parents sur les mèches de trente enfants
Les prélèvements ont été faits par les parents sur les mèches de trente enfants © Maxppp

Vivre à proximité de champs cultivés ou de vignes n'est peut-être pas si bon que cela. Générations Futures a fait analyser les mèches de trente enfants âgés de 3 à 10 ans et qui vivent dans des zones agricoles. Objectif : rechercher des résidus de produits qui perturbent le système hormonal. Et le résultat est édifiant : l'association environnementale a retrouvé des traces de 35 pesticides sur 53 recherchés qui sont des perturbateurs endocriniens.

Treize substances interdites

Dans ces échantillons, treize substances sont de nombreux produits interdits dans l'agriculture comme l'Endosulfan et le Fipronil. Certains sont toujours autorisés pour des usages domestiques ou vétérinaires, comme les diffuseurs antimoustiques, les produits contre les pucerons des rosiers ou les puces des animaux de compagnie.   Pour Générations Futures, même si l'échantillon est faible et partiel, "nos enfants sont exposés à des cocktails importants de ces substances" . Si l'Europe a proposé en 2011 d'interdire les perturbateurs endocriniens, l'association dit maintenant attendre que la Commission européenne le fasse.

Choix de la station

France Bleu