Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Deux Canadair et des pompiers venus du Gard luttent contre les violents incendies en Suède

dimanche 22 juillet 2018 à 18:17 Par Adrien Serrière, France Bleu Gard Lozère et France Bleu

De violents incendies sont en cours en Suède, une situation rare pour le pays qui bénéficie de renforts français et italiens en vertu du mécanisme européen de protection civile. Deux Canadair et un Beechcraft ont donc décollé vendredi de Nîmes et luttent actuellement contre les flammes.

Le plus important incendie couvre actuellement une surface de 12 000 hectares.
Le plus important incendie couvre actuellement une surface de 12 000 hectares. © Maxppp -

Nîmes, France

Alors que le début de saison est plutôt calme sur le front des incendies dans le sud de la France, le nord de l'Europe est lui en proie à des feux de forêts d'une rare violence. Après un printemps très sec, la Suède subit actuellement les ravages de 70 incendies, dont l'un couvre 12.000 hectares à lui seul. 

Des pilotes mis à rude épreuve

Face à cette situation, le mécanisme européen de protection civile s'est mis en oeuvre et trois avions ont décollé vendredi de Nîmes : deux Canadair et un Beechcraft. 

Sur place, le colonel Pierre Schaller dirige cette opération inédite puisque jamais des avions français n'avaient aidé la Suède à lutter contre des feux de forêt : "Ce sont des feux compliqués à éteindre et puis il y a quelque chose de particulier c'est que sous ces latitudes, le jour se lève très tôt et se couche très tard, ce qui fait des journées d'une très grande amplitude."

Des pompiers en renfort 

Dimanche soir et lundi matin, de nouveaux renforts partent du Gard, de l'Hérault et du Var : en tout 60 personnes dont des sapeurs-pompiers et des militaires de la Sécurité civile. Des forces qui pourraient manquer à la France en cas d'incendie sur son sol ? Non, répond le colonel Pierre Schaller, qui précise qu'à "chaque fois qu'on se pose la question de l'opportunité d'un envoi d'un détachement à l'étranger, c'est bien sûr au regard de la prévision météo du sud de la France". Et les prévisions pour les jours qui viennent "ne font pas état d'un niveau de danger préoccupant".

Un coup de pouce pour les partisans d'une flotte européenne

L'idée d'une force européenne d'intervention plaît beaucoup à la France, l'Italie, l'Espagne et la Grèce, pays les plus touchés par les feux de forêts, qui pourraient ainsi commander des appareils à moindre coût, "mais l'Allemagne et les pays scandinaves n'y voient pas d'intérêt", explique Jacky Gérard, président de l'Entente pour la forêt méditerranéenne. Peut-être que cette expérience les fera changer d'avis : "Cet envoi est avant tout pour aider les Suédois, mais ça peut participer à les convaincre", glisse Jacky Gérard.