Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Des stations météo connectées pour aider les viticulteurs côte-d'oriens à anticiper le gel

mercredi 11 avril 2018 à 19:29 Par Anne Pinczon du Sel, France Bleu Bourgogne

Une nouvelle génération de stations météo va faire son apparition dans les vignes côte-d'oriennes. Des stations connectées mises au point par Sencrop et distribuées à une quinzaine de viticulteurs autour de Beaune pour les aider à organiser leurs journées et à anticiper le gel et les maladies

© Radio France - Jacky Page

Beaune, France

La pluie, le beau temps, mais surtout l'hygrométrie, les températures sèches et humides ou encore la vitesse du vent sont des données primordiales pour les viticulteurs. A Beaune, mais aussi à Chablis et Bar-sur-seine, la start-up française Sencrop, en partenariat avec le site de météo agricole Plein Champ et le Crédit Agricole, vient de lancer une phase de tests pour de nouvelles stations météo connectées à une application. 

Une météo très précise et personnalisée 

Ces stations, qui coûteront environ 350 euros, ont été distribuées à une quinzaine de viticulteurs autour de Beaune. Elles envoient des données toutes les 15 minutes sur une application qu'on peut consulter sur les téléphones et les ordinateurs. Les viticulteurs ont donc accès à distance à des données ultra-localisées, sur leur parcelle ou celle de leur voisin. 

L'idée c'est de créer un vrai maillage sur le territoire pour les données soient les plus précises possibles. "On sait que la météo peut varier, en haut d'un coteau, en bas d'un coteau, d'une parcelle à l'autre", explique Martin Ducroquet, cofondateur de Sencrop. Les stations distribuées seront placées tous les 3 à 4 kilomètres. 

Anticiper le gel et les maladies 

Au quotidien, ces stations météo devraient permettre aux viticulteurs de mieux s'organiser. "On entre dans une période critique, celle des gelées tardives, détaille Jonathan Bonvalot, viticulteur à Pernand-Vergelesse, on peut placer notre station sur un point qui nous semble vraiment critique, si nos voisins font la même chose un peu plus loin, ça peut nous intéresser." 

Observer les phénomènes météo qui se déplacent, ça permet d'anticiper "et de pouvoir intervenir au bon moment, précise Martin Ducroquet. Il y a deux phénomènes qui nous intéressent : pour le gel on peut voir les températures parcelle par parcelle, et décider s'il faut mettre en place des bougies ou des aspersions par exemple. Et pour _les produits phyto-sanitaires_, en fonction de la vitesse du vent, de la pluie qui est tombée dans les derniers jours, on peut savoir si le terrain est lessivé et s'il est temps d'intervenir, et si les conditions sont réunies pour pulvériser correctement." 

Des alertes pour prévenir les agriculteurs 

L'autre avantage de ce dispositif, ce sont les alertes que l'application peut envoyer. Elles sont entièrement personnalisables, il suffit de rentrer quelques paramètres et les agriculteurs reçoivent un texto, un mail, voire un appel en plein milieu de la nuit si besoin : "je peux par exemple décider de recevoir une alerte si la température humide dans la parcelle du voisin passe à 0,5 ou 1 degré et qu'il y a donc un risque de gel", détaille Martin Ducroquet. Une aide précieuse pour Jonathan Bonvalot : _"si ça peut nous éviter de nous poser trop de questions le soir en se couchant, q_uand on ne sait pas si ça vaut le coup de mettre un réveil en plein milieu de la nuit. Ca pourrait permettre d'être prévenus à temps."