Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Des tunnels pour protéger le grand hamster d'Alsace

jeudi 29 octobre 2015 à 6:35 Par Maud Czaja et Marie-Thérèse Koehler, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Des chercheurs testent des tunnels sous les réseaux routiers mais le dispositif comporte des risques pour le grand hamster d'Alsace, une espèce protégée.

Le grand hamster d'Alsace
Le grand hamster d'Alsace © Maxppp

Le grand hamster d'Alsace est une espère menacée car son habitat est transformé par le réseau routier. Il n'y en a plus que 500 à 1000 dans la région. Surnommé la "marmotte de Strasbourg", le rongeur est une espèce protégée depuis 1993.

Pour protéger le petit rongeur, des chercheurs ont mis en place des tunnels sous les routes. Mais ce dispositif a des effets pervers. Les prédateurs de l'animal, les renards ou les chats errants attendent le mammifère à la sortie du tunnel.

Des "tubes anti-prédation"

Une équipe a mis en place des "tubes anti-prédation". "C'est un petit tunnel en PVC d'un diamètre de 10 cm avec des ouvertures latérales pour permettre au Grand hamster d'Alsace de s'évader. Les autres petits rongeurs vont aussi pouvoir utiliser ce tunnel", explique l'une des doctorantes, Mathilde Tessier, sur France Bleu Alsace.

Des tunnels pour les grands hamsters d'Alsace - Radio France
Des tunnels pour les grands hamsters d'Alsace © Radio France - Marie-Thérèse Koehler

Ces dispositifs sont financés dans le cadre du projet Life Alister, avec l'aide de l'Union européenne, du ministère de l'Environnement et de la DREAL.