Climat – Environnement

Deux palmiers des jardins du Luxembourg à Paris déménagent à Sète

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Hérault mardi 20 juin 2017 à 6:00

Les deux palmiers seront dépotés et couchés dans un semi-remorque
Les deux palmiers seront dépotés et couchés dans un semi-remorque - Sénat

Deux palmiers Washington devenus trop grands pour passer l'hiver dans les serres des jardins du Luxembourg vont déménager à Sète, les jardiniers de la ville promettent de les bichonner.

Deux grands palmiers palmiers actuellement installés dans les jardins du Luxembourg à Paris vont être dépotés ce mardi matin pour être transportés à Sète.

Le jardin du Luxembourg dispose d'une orangerie dans laquelle on trouve durant l'hiver quelque 180 arbres en caisse, ces arbres sont disposés l'été dans le jardin autour du grand bassin. Au départ il y avait surtout des agrumes puis au XIXe siècle on y a ajouté des lauriers roses, et des palmiers.

Aujourd'hui, on peut tailler les agrumes, les grenadiers, les lauriers pour limiter leur hauteur, et continuer de les stocker dans l'Orangerie l'hiver, mais un palmier, ça ne se taille pas. Si on touche au bourgeon terminal, la plante meure. Les palmiers sont en fait condamnés à grandir en hauteur chaque année.

Les deux palmiers ne pourront plus rentrer au chaud dans l'Orangeraie cet hiver, la ville de Sète a proposé de les accueillir

Aujourd'hui les deux palmiers du jardin du Luxembourg font neuf mètres, c'est la hauteur du plafond de l'Orangerie, ils ne pourront donc plus rentrer au chaud cet hiver. Un appel a été lancé pour les adopter en quelques sortes. La ville de Sète s'est proposée pour les récupérer. Les deux palmiers seront plantés face à la plage de la Corniche. Mais avant cela il va falloir les transporter et là, l'opération est particulièrement spectaculaire, il faut dire que chacun des palmiers pèse 3 tonnes 5. Ce mardi matin, une grue va dépoter les palmiers, les coucher, il faudra emballer les palmes et enfin arrimer les deux arbres pour les déposer dans un semi-remorque de 13 mètres, les palmiers voyageront donc couchés, calés par des bottes de foin.

Le camion doit partir en début d'après midi et arrivera à Sète jeudi matin. Le palmier Washington est très résistant, il devrait se refaire très vite une santé. A Sète il ne sera pas utile de les rentrer l'hiver. Ils s'adaptent très bien aux embruns et aux coups de mer. Ces deux palmiers qui ont déjà une quarantaine d'années peuvent vivre jusqu'à 100 ans et monter jusqu'à 20 mètres de haut.

Sur le plan financier, il n'y a pas d'intérêt particuliers pour la ville de Sète, les deux palmiers n'ont pas de valeur. Mais il fallait leur sauver la vie ! Et puis cette opération a été l'occasion pour les jardiniers de Sète d'entrer en contact et d'échanger avec les jardiniers du jardin du Luxembourg, qui sont parait-il parmi les meilleurs au monde. A Sète on se félicite de ce contact très riche, plein de bons conseils, plein d'échange de savoir...

  - Aucun(e)
- Sénat