Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Dijon et Chenôve : la fin du ramassage du verre au porte à porte

vendredi 6 novembre 2015 à 8:55 Par Arnaud Racapé, France Bleu Bourgogne

Fin octobre, le Grand Dijon annonçait le non renouvellement du contrat qui le liait à Veolia pour le ramassage des ordures. La délégation de service publique, à partir de 2016, est attribuée au groupe SITA SUEZ. Conséquence : il va y avoir du changement au niveau de la collecte du verre.

Les déchets de verre devront bientôt être jetés dans des bulles collectives
Les déchets de verre devront bientôt être jetés dans des bulles collectives © Radio France - Philippe Renaud

Pour les Dijonnais et Cheneveliers, il n'y aura plus de ramassage du verre au porte à porte. Alors comment va se passer cette nouvelle collecte ? Réponse de Jean-Patrick Masson, l'un des vice-présidents du Grand Dijon, en charge notamment de cette question des déchets à la communauté urbaine. 

"Dans le premier semestre de l'année prochaine, il y aura l'installation d'un certain nombre de bulles à verre, c'est à dire des dispositifs collectifs, qui permettront aux habitants d'apporter leur verre en proximité, et donc effectivement il n'y aura plus de collecte de verre au porte à porte." 

Mr Masson précise que _"d_ans la communauté urbaine, Dijon et Chenôve étaient des exceptions puisque que partout ailleurs dans les autres communes ça se fait de cette manière." 

Le ramassage au porte à porte qui disparaît, est-ce que c'est une taxe d'enlèvement des ordures ménagères qui baisse ? Jean-Patrick Masson botte en touche : _"j_e ne peux pas vous le dire aujourd'hui. Ce que je sais c'est que d'autres services vont se développer. On a l'obligation d'ailleurs de collecter selon certaines conditions les grandes quantités de déchets organiques, issues de la restauration collective. Donc d'autres choses pourront amener à avoir des services nouveaux, peut-être aura-t-on également une extension d'un certain nombre d'autres collectes spécifiques."