Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

A Dijon, la patinoire extérieure résiste à la douceur

mardi 22 décembre 2015 à 19:43 Par Marion Bastit, France Bleu Bourgogne

Ce mardi 22 décembre, il a fait jusqu'à 10°c à Dijon. A cette époque, il devrait faire 0°c. Ça n'empêche pas les Dijonnais de profiter de la patinoire, installée place de la Libération. Mais pour éviter que la glace fonde, les machines tournent à plein régime, et la facture d'électricité augmente.

Les patineurs profitent de la douceur pour rester plus longtemps sur la glace.
Les patineurs profitent de la douceur pour rester plus longtemps sur la glace. © Radio France - Marion Bastit

Dijon, France

Ce mardi 22 décembre, le mercure a grimpé jusqu'à 10°c à Dijon. A cette époque-là, normalement, il devrait faire autour de zéro degré. Il n'y aura pas de neige à Noël cette année, ce qui n'empêche pas les Dijonnais de profiter de la patinoire installée place de la Libération. Sur la glace, malgré les passages réguliers de la raclette, chaque dérapage soulève des gerbes de neige. Didier a gardé les gants, mais il est ravi d'avoir pu laisser son bonnet au vestiaire. « La patinoire est en un peu moins bon état que quand il fait vraiment froid, mais sans ça c'est très agréable. On n'a pas froid, on est bien, et on peut rester plus longtemps. »

Cinquante euros d'électricité en plus par jour

En coulisses, l'entreprise Synerglace, qui s'occupe de l'entretien de la patinoire, doit s'adapter aux températures, mais aussi à la pluie et au brouillard. « Toutes ces conditions climatiques nous imposent de varier les consignes de température sur le groupe froid, entre – 6 et – 11°c, pour pouvoir pallier au réchauffement de la glace, et à la fonte de la couche de surface, explique Julien Le Dig, salarié de Synerglace. Donc là quand il fait 15 °, on descend le groupe à – 10 – 11°c, et on n'arrose pas la glace, on essaie de la préserver de la pluie, et ça permet de maintenir une glace sèche sur toute la surface. »

"Avec 10 degrés de plus, la facture d'électricité augmente de 33 %" Julien Ledig

Dix degrés de plus, c'est 33% de consommation d'électricité en plus._ « De 1500 kWh quand il fait 0°C, on passe à 2000 kWh quand il fait 10 ou 15°c », explique-t-il. Cette différence coûte tout de même 50 euros d'électricité en plus par jour, soit 1750 euros en tout sur les cinq semaines que dure la patinoire.