Climat – Environnement

Dordogne : 2015, troisième sur le podium des années les plus chaudes

Par Morgane Schertzinger, France Bleu Périgord mercredi 30 décembre 2015 à 20:31

La Dordogne a connu jusqu'à 28 jours sans pluie en juillet.
La Dordogne a connu jusqu'à 28 jours sans pluie en juillet. © Maxppp

Sans atteindre des records de chaleur, l'année 2015 se place tout de même comme étant l'une des plus chaudes de ces dernières années, selon Météo France. En Dordogne, il a fait jusqu'à 40°C à Bergerac en juillet.

2015 a été une année particulièrement sèche et chaude en Dordogne. On se souviendra d'un été marqué par la sécheresse et d'un hiver doux. D'après Météo France,  la moyenne des températures de l'année se situe juste en-dessous des records des années caniculaires de 2003 et 2011. Dans le département, c'est aux Eyzies le 16 juillet qu'il a fait le plus chaud : le thermomètre affichait 40°C.

Déficit de 25 à 35 % des précipitations

Autre constat cette année sur le département : un important déficit de pluie. "Les cumuls pluviométriques varient entre 540 et 800 mm sur tout le département, mais ils montrent un déficit sur l'année de 25 à 35 %", prévient Marie-Claire Sagnet, climatologue à Agen. Avec un peu plus de précipitations sur le Nontronnais et le Sarldais, la spécialiste constate tout de même un gros manque de pluie, surtout au mois de juillet.

On a relevé au mois de juillet, une période de 28 jours sans pluie à Bergerac. Heureusement, le mois d'août a été bien arrosé et a permis de limiter les dégâts.

— Marie-Claire Sagnet, climatologue

Un des mois de décembre les plus doux depuis 70 ans

A l'inverse, Météo France n'a pas enregistré de record de températures basses en hiver. C'est à Bergerac qu'il a fait le plus froid le 1er janvier 2015, - 7,6°C. Ce n'était qu'un pic de froid au milieu de la douceur hivernal. Il n'a en effet neigé que deux jours cette année en Dordogne, un jour en février et un jour en novembre.

En cette fin d'année et avec cette douceur, la pluie se fait toujours attendre. De quoi s'inquiéter ? Pas forcémenent, d'après Marie-Claire Sagnet au micro France Bleu Périgord, même s'il est difficile d'avoir des sols très secs en cette période.

EXPLICATIONS | Marie-Claire Sagnet, climatologue à Météo France.

2015 a aussi été l'année marquée par les restrictions d'irrigation en raison de la sécheresse et du manque de précipitations. En Périgord, quelques cours d'eau avaient été asséchés, tels que l'Auvézère, affluent de l'Isle, dans la commune du Change, près de Périgueux.