Climat – Environnement

Dordogne : 500 opposants aux éoliennes manifestent à Nontron

Par Morgane Schertzinger, France Bleu Périgord samedi 25 mars 2017 à 15:48

Un projet d'installation d'éoliennes est notamment prévu dans la forêt de la Double en Périgord.
Un projet d'installation d'éoliennes est notamment prévu dans la forêt de la Double en Périgord. © Radio France - Morgane Schertzinger - France Bleu Périgord

Ils étaient 500 ce samedi matin dans les rues de Nontron, en Périgord vert, rassemblés pour manifester contre l'installation d'éoliennes en Dordogne. Les opposants périgourdins ont été largement soutenus par des Charentais et des Limousins.

Le jour de marché n'aura jamais été aussi mouvementé que ce samedi à Nontron, en Périgord vert. Et pour cause, près de 500 personnes s'étaient donné rendez-vous pour manifester contre les projets d'installation d'éoliennes en Dordogne. Le mouvement a été largement suivi par des opposants venus de Charente et du Limousin. En tout, 42 associations se sont mobilisées.

"Éloigner les éoliennes de la maison"

Beaucoup d'opposants aux éoliennes ont fait la route depuis les départements limitrophes, à savoir la Charente, la Haute-Vienne et la Creuse. C'est de là que vient Noëlle, une habitante de La Souterraine. Depuis sa fenêtre, elle peut voir les éoliennes de 150 mètres de haut et entendre leurs pales brasser le vent.

Presque tous les opposants sont venus à la manifestation avec des pancartes ou des banderoles. - Radio France
Presque tous les opposants sont venus à la manifestation avec des pancartes ou des banderoles. © Radio France - Morgane Schertzinger - France Bleu Périgord

"Le souci c'est le bruit, le visuel et ce qu'on va laisser à nos enfants", s'exclame-t-elle. _"Ça pollue visuellement et ça fait du bruit, personne n'aimerait avoir ça près de chez soi." _Et cette creusoise sait de quoi elle parle, ça fait trois ans maintenant qu'elle vit avec des éoliennes plantées à 800 mètres de chez elle.

Moi je dis qu'il faut espacer les distances, il faut éloigner les éoliennes des maisons, on n'a pas à subir ça
— Noëlle, habitante creusoise près d'éoliennes

Douze projets dans les cartons

Un sentiment qu'éprouve également Olivier, parisien qui vit une partie de l'année à Hautefaye, à la frontière charentaise. "Les éoliennes s'ils en veulent, qu'ils les mettent loin !", insiste-t-il. "Mais près des habitations, c'est un scandale, c'est invraisemblable. Et une fois qu'elles sont là, on ne peut pas les déplacer, elles ne sont pas sur roulettes."

Si des éoliennes ont déjà été installées chez nos voisins, aucune n'a pour l'instant vu le jour en Dordogne. Mais : douze projets sont actuellement dans les cartons, "ce qui pourrait faire 70 éoliennes", explique Thierry Bonne, le président de l'association Asso3D, Défense de la Vallée de la Dronne et de la Double.

C'est pourquoi six associations du Périgord mais aussi des départements voisins se sont rassemblés. Histoire "d'informer les maires des communes rurales, de ne pas prendre de décision sans concertation au préalable avec leur conseil municipal, leur population et toutes les communes voisines."

Quelques maires, qui refusent l'installation d'éoliennes sur leur commune, étaient présents. - Radio France
Quelques maires, qui refusent l'installation d'éoliennes sur leur commune, étaient présents. © Radio France - Morgane Schertzinge - France Bleu Périgord

Des enjeux financiers

Car c'est bien ce que dénoncent les habitants de la Double, du côté de Puymangou, de Saint-Vincent-Jalmoutiers et d'Eygurande notamment, le manque de concertation entre élus et citoyens. Juste à côté, à Saint-Barthélémy-de-Bellegarde, la maire, Brigitte Cabirol a elle tout de suite refuser l'implantation d'éoliennes sur sa commune : "On vous les présente comme de petits projets, trois par ci, trois par là, sauf que multipliés par le nombre de communes... je pense qu'il ne faut pas vendre notre territoire."

"On a le sentiment très clair que les élus et les agriculteurs qui ont dit oui sont focalisés sur le mirage de l'argent", reconnaît Olivier. Lui qui ne veut pas voir d'éolienne pousser près de sa maison, veut rappeler que les habitations perdent de la valeur. "Qui va acheter une maison avec des éoliennes ? c'est des recettes en moins !"

Les opposants aux éoliennes veulent avant tout préserver "leurs campagnes." - Radio France
Les opposants aux éoliennes veulent avant tout préserver "leurs campagnes." © Radio France - Morgane Schertzinger - France Bleu Périgord

Des recettes en moins pour les propriétaires et peut-être pour les sites touristiques, c'est du moins ce que craint la maire de Saint-Barthélémy-de-Bellegarde. "On est un des premiers départements touristiques de France à l'intérieur des terres, et si on commence à mettre des éoliennes...", souffle-t-elle, "les gens ne viendront pas voir Lascaux si on met des éoliennes sur le reste de la Dordogne...".

Et la santé ?

Mais avant de penser aux touristes qui déferlent sur la Dordogne l'été, les opposants, voisins ou futurs voisins des éoliennes, pensent à eux et à leur santé. "Parmi les nuisances que nous avons, moi je souffre d'acouphènes", confie Marcel Puyrenier, qui habite à 1,7 km d'un parc éolien charentais. "Des acouphènes qui sont dus aux infrasons émis par cette machine."

D'autres opposants avouent souffrir de maux de tête, de vertiges ou d'insomnies. Tous en tout cas, se sont mis d'accord pour lutter contre les projets "d'éolien industriel." Pour cela, ils ont remis ce samedi matin une motion au sous-préfet de Nontron ainsi qu'aux élus.

ECOUTER | Les opposants aux éoliennes sont venus de loin pour manifester