Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Dordogne : après la tempête Miguel, la LPO cherche des bénévoles pour rapatrier les oiseaux blessés

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

La tempête Miguel a fait tomber de nombreux nids au sol, blessant parfois grièvement des oisillons. La ligue de protection des oiseaux a reçu 82 animaux en deux jours après la tempête. Elle a désormais besoin de bénévoles pour rapatrier les petits malades en Gironde, au centre de soins de la LPO.

Une cigogne blessée rapatriée au centre de soins de la LPO
Une cigogne blessée rapatriée au centre de soins de la LPO - LPO

Périgueux, France

La tempête Miguel qui a traversé la Dordogne avec des vents jusqu'à 100km/h ce vendredi n'a pas que privé 16.000 foyers d'électricité.

Elle a aussi fait des victimes chez les animaux. La Ligue de protection des oiseaux d'Aquitaine lance même un appel à "bénévoles rapatrieurs". Elle a besoin de personnes capables d'emmener les oiseaux notamment blessés au centre de soins situé en Gironde à Audenge car la tempête a blessé de nombreux oiseaux en Dordogne.

En deux jours, le centre de soins de la LPO a vu débarquer plus de 82 animaux blessés par la tempête dont une vingtaine venus du Périgord. Des petits mammifères comme des écureuils, des fouines, des martres. Mais aussi et surtout des oiseaux comme des pic épeiche et des rapaces venus de Dordogne.

C'est ce qu'explique Manon Tissidre, la responsable du centre de soins de la ligue de protection des oiseaux d'Aquitaine.

"Le problème des tempêtes de printemps, c'est que c'est la pleine période d'élevage des jeunes, la plupart sont dans les nids, et donc les grosses bourrasques de vent ont été très très intenses et les oiseaux ne se sont pas préparés, on a retrouvé beaucoup de nids au sol" dit-elle

En général, ces animaux tombés au sol ont des pattes fracturées, ou des hémorragies. Si vous les trouvez, il ne faut surtout ne pas improviser des soins explique Manon Tissidre : 

"Il faut connaître un peu ces mœurs de ces animaux. Il faut des conseils particuliers sur les heures de nourrissage etc... Même si ce sont des gestes de première urgence, il faut avoir les bons conseils, ne surtout pas y aller trop à l'instinct" explique la responsable

Les animaux blessés affluent à la LPO après la tempête - Aucun(e)
Les animaux blessés affluent à la LPO après la tempête - LPO - DR

Le mieux est donc de les convoyer au centre de soins de la LPO en Gironde. C'est exactement pour cela que la ligue doit trouver d'urgence des bénévoles rapatrieurs qui pourront effectuer tout, ou une partie du trajet. 

"Notre gros problème, c'est de couvrir des départements éloignés du centre de soin, parfois à quatre heures de route, comme en Sarladais. On peut seulement arriver à trouver des bénévoles qui font des relais, de Sarlat à Périgueux, puis de Périgueux à Libourne, etc..." dit Manon Tissidre.

"Pour être bénévole, ce n'est pas compliqué. Il faut appeler le centre de soins. Nous on va les informer de leur mission et de la réglementation. Puis le bénévole va dire quelles zones il peut couvrir. Et après on va le solliciter pour les urgences, n'importe quand, c'est en moyenne une fois par semaine. Ce n'est pas nécessaire d'être disponible 24h sur 24h" explique la responsable.

Et donc pour appeler le centre de soins, voici le numéro : 06 28 01 39 48