Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Dordogne : coup d'arrêt pour le circuit automobile de Faveyrol, dans le Ribéracois

-
Par , France Bleu Périgord

Le tribunal administratif de Bordeaux annule l'arrêt préfectoral autorisant les travaux du circuit de Faveyrol. Des riverains s'opposent à ce projet depuis des années. Il devait ouvrir début 2019.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © Maxppp - Richard BRUNEL/PHOTOPQR/LA MONTAGNE/MAXPPP

Vendoire, France

C'est une victoire pour les opposants au circuit automobile de Faveyrol, installé sur les communes de Vendoire, Champagne-et-Fontaine et Nantheuil-Auriac-de-Bourzac. Le tribunal administratif de Bordeaux vient d'annuler l'arrêté préfectoral autorisant les travaux, et la délibération de la communauté de communes du pays Ribéracois, concernant le plan local d'urbanisme intercommunal (PLUI).

Ce PLUI a été lancé pour faire changer d'affectation certaines zones, c'est-à-dire pour rendre constructibles des terrains agricoles (ce qui n'était pas possible sur l'ancienne carte communale). 

"On a gagné, le tribunal administratif nous a donné raison", estime Michel André, président de la Sepanso, association de défense environnementale. "Ce sont des terres agricoles, donc ce n'est pas fait pour y faire rouler des voitures qui vont produire du CO2. Et puis il y a des nuisances sonores qui auraient gêné les riverains".

Un collectif de riverains s'est donc formé il y a plusieurs années, et a contacté la Sepanso pour entreprendre une action en justice. "Il a fallu attendre que les enquêtes publiques sur le PLUI soient terminées pour que l'on puisse attaquer ce plan d'urbanisme", explique Michel André. 

Ce projet de circuit, installé sur une vingtaine d'hectares, lancé en 2012, provoque la colère des riverains depuis des années.  Il devait ouvrir fin 2018 ou début 2019. Il s'agit de six pistes d'un à 2,6 km, destinées au "roulage", c'est-à-dire aux essais et aux réglages des véhicules, et à l'entraînement des conducteurs. 

La colère des maires 

Contacté, le propriétaire du circuit ne souhaite pas s'exprimer. Le projet était soutenu par la communauté de communes et les trois mairies concernées, alors forcément, c'est un sentiment de colère qui règne dans les villages après la décision du tribunal administratif de Bordeaux.

"Je suis partagé entre déception, rage et colère", réagit Alain Lucas, le maire de Vendoire. "Moi ce que je regrette, c'est qu'encore une fois, quand on a des projets qui sont structurants pour le territoire, forcément il y a des gens qui sont contre. Mais après, il ne faut pas pleurer parce qu'il ne se passe plus rien et que les territoires ruraux sont en train de mourir"

Choix de la station

France Bleu