Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Dordogne : foudroyé à l'adolescence, Benoit chasse les orages depuis 20 ans

mercredi 6 juin 2018 à 8:16 Par Benjamin Fontaine, France Bleu Périgord et France Bleu

Alors que les alertes météo aux orages se suivent en Dordogne, nous avons rencontré Benoit, un Périgourdin de 37 ans. Il chasse les orages depuis près de 20 ans après avoir été lui-même foudroyé sous un arbre à l'adolescence.

Une des photos prises dans la nuit du 26 mai sur les hauteurs de Bergerac.
Une des photos prises dans la nuit du 26 mai sur les hauteurs de Bergerac. - Benoit Tibaud.

Les chasseurs d'orage ne chôment pas en ce moment en Dordogne. Depuis 15 jours, les alertes oranges aux orages se succèdent dans le département. Une aubaine pour ces amoureux des éclairs qui passent leurs soirées et parfois leurs nuits à la recherche des cellules orageuses.

Benoit Tibaud est de ceux-là. Ce Périgourdin de 37 ans habite Marsac-sur-l'Isle et depuis une vingtaine d'années il part régulièrement à la chasse aux orages et publie ensuite ses plus belles photos sur les réseaux sociaux. Une passion pour ce technicien en informatique lui-même victime d'un violent orage alors qu'il avait 13 ans. "On jouait au foot avec des amis. Un orage a éclaté. Un éclair est tombé derrière la maison, je me suis réfugié sous un arbre. Un éclair est tombé sur ce cyprès et je suis tombé. J'ai senti comme une paralysie dans le bras et un voile blanc sur les yeux. Cela a duré deux-trois heures et c'est revenu," raconte le Périgourdin. 

"Le Graal pour nous c'est une supercellule" - Benoit Tibaud

Benoit aurait pu mourir ce jour-là, mais ce "coup de foudre" a été comme une révélation pour lui. "J'ai voulu comprendre ces phénomènes impressionnants et fascinants. Les gens doivent vraiment comprendre que les orages sont très dangereux. Ça peut tomber n'importe où même avec un orage à 10 kilomètres. Je suis devenu un amateur averti," explique ce futur papa. _"_Le Graal pour nous c'est une supercellule avec un orage qui part de rien et donne un orage rotatif qui peut générer de la grêle, des pluies intenses et même une tornade."

Avec le temps, le Périgourdin a appris à maîtriser le danger. "D'ailleurs il faudrait mettre en garde la nouvelle génération de chasseurs qui a tendance à prendre trop de risques. Chasser les orages ce n'est pas que prendre un trépied, un appareil et attendre, il faut anticiper." Aujourd'hui, Benoit partage ses photos sur les réseaux sociaux, Facebook et Instagram. "Partout dans le monde les gens s'intéressent aux orages et partagent les photos."